Lundi, 24 juin 2024
International > Monde Arabe >

Mexique: des étudiants pro-Palestiniens campent devant la plus grande université du pays

AFP , Vendredi, 03 mai 2024

Au moins 30 universités américaines ont été le théâtre de manifestations anti-guerre ces dernières semaines.

Mexique
Un militant de l’Assemblée interuniversitaire et populaire en solidarité avec le peuple de Palestine agite un drapeau palestinien tout en érigeant des tentes devant le presbytère de l’Université autonome du Mexique (UNAM) dans le cadre d’un camp pour protester contre les attaques d’Israël contre la bande de Gaza et exiger des autorités la rupture des relations académiques, politiques et économiques entre le Mexique et Israël à Mexico. Photo : AFP

Des dizaines d'étudiants pro-Palestiniens de l'Université nationale autonome du Mexique (UNAM), la plus grande du pays, ont dressé un camp jeudi à Mexico pour protester contre l'offensive militaire israélienne dans la bande de Gaza et en solidarité avec les manifestations d'étudiants aux Etats-Unis.

Les manifestants ont installé des tentes et des drapeaux palestiniens devant le siège de l'université à Mexico, où ils ont scandé "Vive la Palestine libre !" et "De la rivière à la mer, la Palestine vaincra !".

Ils ont notamment demandé au gouvernement mexicain de rompre les relations diplomatiques et commerciales avec Israël.

"Nous sommes ici pour soutenir la Palestine, les gens en Palestine, les camps (d'étudiants) aux Etats-Unis", déclare à l'AFP Valentina Pino, 19 ans, qui étudie à la faculté de philosophie et de lettres.

Jimena Rosas, 21 ans, étudiante dans la même faculté, espère que leur initiative créera un effet d'entraînement et s'étendra à d'autres universités du pays.

"Une fois que l'on aura constaté que l'UNAM commence à se mobiliser, d'autres universités commenceront également à se mobiliser", estime-t-elle.

"Je me joins à ce mouvement pour demander d'une voix plus forte de rompre les relations avec l'Etat d'Israël, de cesser de commercer avec", explique Marcela Castillo, une manifestante de 42 ans.

Au moins 30 universités américaines ont été le théâtre de manifestations pro-palestiniennes ces dernières semaines.

Les autorités universitaires tentent de trouver un équilibre entre le droit à la liberté d'expression et les préoccupations selon lesquelles ces rassemblements ont donné lieu à une prolifération des discours haineux et à une résurgence de l'antisémitisme.

L'offensive israélienne lancée sur la bande de Gaza a fait jusqu'à présent près de 34.600 morts, majoritairement des enfants et des femmes.

*Article modifié par Ahraminfo

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique