Lundi, 17 juin 2024
International > Monde Arabe >

Israël annonce qu'un otage israélien détenu dans la bande de Gaza est mort

AFP , Vendredi, 03 mai 2024

Gaza
La fumée monte après les bombardements israéliens à Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza. Photo : AP

Un des otages israéliens retenus dans la bande de Gaza depuis les attaques du 7 octobre a été déclaré mort, ont annoncé tôt vendredi les autorités israéliennes et des proches.

Dror Or, âgé de 49 ans, a été tué et son corps retenu dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre, a indiqué dans un communiqué le kibboutz Be'eri où il vivait et dont les habitants ont été parmi les plus touchés par l'attaque en territoire israélien.

Son épouse, Yonat, avait été tuée lors de cet assaut tandis que deux de leurs trois enfants, Noam et Alma, âgés respectivement de 17 ans et de 13 ans, avaient été kidnappés puis libérés dans le cadre d'un accord de trêve entre Israël et le Hamas à la fin du mois de novembre.

"Il est désormais confirmé que Dror Or, kidnappé par le Hamas le 7 Octobre, a été assassiné et son corps retenu à Gaza", a indiqué le gouvernement israélien sur son compte X officiel, précisant que Alma, Noam et leur frère Yahli étaient désormais orphelins.

L'annonce du décès de Dror Or intervient alors que les pays médiateurs - Qatar, Etats-Unis et Egypte - attendent la réponse du Hamas à une nouvelle proposition de trêve associée à la libération d'otages.

"Seule la libération de tous les otages - les vivants pour qu'ils se rétablissent, les morts pour qu'ils soient enterrés - garantira la renaissance et l'avenir de notre peuple", estime le Forum des familles d'otages.

"Le gouvernement israélien doit tout faire pour ramener Dror" et les "autres otages assassinés pour qu'il soient enterrés avec honneur en Israël", poursuit l'association.

Fin novembre, une trêve d'une semaine avait permis la libération de 105 otages, dont 80 Israéliens et binationaux échangés contre 240 Palestiniens détenus par Israël.

La guerre israélinne éclatée le 7 octobre a fait jusqu'à présent plus de 34.500 Palestiniens morts, majoritairement des femmes et des enfants, selon le ministère de la Santé à Gaza.

*Article modifié par Ahraminfo.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique