Mardi, 16 juillet 2024
International > Monde Arabe >

Explosions en Iran : un ministre israélien critiqué pour avoir incriminé Israël

AFP , Vendredi, 19 avril 2024

s
le ministre israélien de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir. Photo : AFP

Le ministre israélien de la Sécurité nationale, faucon du gouvernement de Benjamin Netanyahu, s'est vu accuser de nuire à la stratégie d'Israël face à Téhéran en lui attribuant implicitement la responsabilité des explosions rapportées vendredi matin en Iran.

Contactés par l'AFP, ni l'armée ni le gouvernement n'ont souhaité commenter les explosions rapportées en Iran et attribuées à Israël par des responsables américains cités dans des médias aux Etats-Unis.

Partisan de la ligne dure dans la confrontation entre Israël et son ennemi juré, Itamar Ben Gvir, qui est un membre du cabinet de sécurité de M. Netanyahu, a publié sur son compte X un message aussi lapidaire qu'ironique: "Dardaleh!", adjectif de l'hébreu familier pouvant se traduire par "nul" ou "minable".

Outre qu'il en critique la modération, ce dirigeant d'extrême droite semble accréditer l'hypothèse d'une frappe israélienne.

Israël avait promis des représailles aux tirs inédits de missiles et de drones effectués par l'Iran contre le territoire israélien le weekend dernier.

En attaquant Israël le 13 avril, l'Iran a dit avoir agi en "légitime défense" après la frappe, imputée à Israël, qui a détruit son consulat à Damas le 1er avril et coûté la vie à sept de ses militaires dont deux hauts gradés.

La publication sur X d'Itamar Ben Gvir a suscité une avalanche de critiques sur les réseaux sociaux ainsi que sur les chaînes de télévision, la députée travailliste Naama Lazimi écrivant: "une réaction digne du pyromane national".

Pour Shaiel Ben-Ephraim, universitaire et animateur d'un podcast de géopolitique, Itamar Ben Gvir "confirme l'opération israélienne ET la ridiculise".

Ce faisant, "il réduit la possibilité pour Israël d'opposer un démenti plausible et sape son pouvoir de dissuasion. Une honte absolue de la part d'un ministre", a-t-il écrit sur X.

L'agence de presse iranienne Tasnim a republié vendredi le post de M. Ben Gvir sur son compte X.

Coutumière des provocations, Tally Gotliv, députée du Likoud, le parti de droite de Benjamin Netanyahu, s'est pour sa part félicitée des événements, en évoquant sur X "un matin de fierté" pour Israël.

"Israël est un pays fort et puissant", a ajouté cette membre de la commission des affaires étrangères et de la sécurité du Parlement israélien, s'attirant des commentaires cinglants sur X.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique