Lundi, 27 mai 2024
International > Monde Arabe >

Les forces israéliennes doivent cesser « leur participation et leur soutien » aux violences des colons en Cisjordanie estime l'ONU

AFP , Mardi, 16 avril 2024

Des colons
Des colons, sous la protection de l’armée, se déchaînent dans le village de Hawara près du district de Naplouse en mai 2023. Photo : AFP

Les forces israéliennes doivent stopper « immédiatement leur participation active et leur soutien » aux attaques de colons contre des palestiniens en Cisjordanie occupée, a exigé mardi 16 avril le Haut-Commissariat aux droits de l'homme.

« Les autorités israéliennes doivent plutôt empêcher de nouvelles attaques, notamment en demandant des comptes aux responsables », a déclaré la porte-parole du Haut-Commissariat, Ravina Shamdasani, lors du briefing régulier de l'ONU à Genève.

« Les personnes soupçonnées d'actes criminels, notamment de meurtre ou d'autres homicides illégaux, doivent être traduites en justice dans le cadre d'une procédure judiciaire conforme aux normes internationales relatives aux droits de l'homme, à la suite d'une enquête rapide, impartiale, indépendante, efficace et transparente », a encore déclaré le Haut-Commissariat.

L'escalade dans les violences ces derniers jours en Cisjordanie est « un sujet de grave préoccupation », a insisté Shamdasani.

La mort le week-end dernier d'un adolescent israélien assassiné dans des circonstances inconnues en Cisjordanie occupée a provoqué d'importantes représailles.

« Quatre Palestiniens dont un enfant ont été tués » et « des douzaines de blessés y compris par balle » lors des représailles menées par les colons et l'armée israélienne, a précisé le Haut-Commissariat.

Il évoque aussi des "centaines de maisons et de véhicules incendiés".

Selon  Shamdasani, trois soldats israéliens ont également été blessés par des jets de pierres.

Selon la porte-parole, « il a également été signalé que les colons ont établi au moins deux nouveaux avant-postes au cours des deux derniers jours dans la vallée du Jourdain et dans les collines du sud de Hébron, à proximité des communautés palestiniennes qui ont été attaquées à plusieurs reprises par les colons au cours des derniers mois ».

Ces communautés palestiniennes « courent un risque imminent d'être transférées de force de leurs maisons et leurs terres », a estimé Shamdasani.

En Cisjordanie, au moins 468 Palestiniens ont été tués par des militaires ou colons israéliens depuis le début de la guerre le 7 octobre, selon l'Autorité palestinienne.

Les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée, où résident plus de 490.000 Israéliens, sont toutes illégales au regard du droit international.

Article modifié par Ahraminfo

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique