Jeudi, 13 juin 2024
International > Monde Arabe >

Mis à jour: L'Iran saisit un navire "lié" à Israël dans le Golfe, Israel voue une riposte

AFP , Samedi, 13 avril 2024

Selon l'agence officielle irannienne, Irna, le navire enlevé, MCS Aries "bat pavillon portugais et est géré par la société Zodiac, qui appartient au capitaliste sioniste Eyal Ofer".

s
Cette image est réalisée à partir d’une vidéo fournie à l'Associated Press par un responsable de la défense au Moyen-Orient. Elle montre un raid d’hélicoptère visant un navire près du détroit d’Ormuz le samedi 13 avril 2024. Photo : AP

Les forces spéciales maritimes des Gardiens de la révolution iraniens, l'armée idéologique de la République islamique, ont saisi samedi un porte-conteneurs "lié" à Israël dans le Golfe, a annoncé l'agence officielle Irna.

"Un porte-conteneurs baptisé MCS Aries a été saisi par les forces spéciales maritimes" au cours "d'une opération menée avec un hélicoptère près du détroit d'Ormuz", a indiqué Irna.

L'agence officielle a précisé que ce navire était en train d'être "dirigé vers les eaux territoriales" de l'Iran.

Un peu plus tôt, deux agences de sécurité maritime avaient indiqué qu'un navire avait été saisi "par des autorités régionales".

L'une d'elles, la société de sécurité britannique Ambrey a précisé avoir "observé des images fixes montrant au moins trois individus sautant rapidement d'un hélicoptère" sur le porte-conteneurs.

Cette saisie intervient dans un contexte de vives tensions depuis le début de la guerre israélienne dans la Bande de Gaza.

​Les autorités iraniennes n'ont pas indiqué si cette opération était liée à la riposte annoncée par Téhéran après l'attaque meurtrière menée début avril contre le consulat iranien à Damas, imputée à Israël.

Le président américain Joe Biden a déclaré vendredi s'attendre à ce que l'Iran passe "bientôt" à l'action.

Des dizaines d'attaques ont été menées en mer Rouge et dans le golfe d'Aden contre des navires marchands, perturbant le commerce maritime mondial dans cette zone stratégique.

Elles ont jusqu'à présent été revendiquées par les rebelles yéménites Houthis, qui disent agir en solidarité avec les Palestiniens.

Réaction Israélienne

L'Iran "subira les conséquences de son choix d'aggraver davantage la situation", a mis en garde samedi l'armée israélienne alors que le pays est en alerte face aux menaces de représailles de Téhéran, allié du Hamas palestinien.

"Nous avons renforcé notre préparation pour protéger Israël d'une nouvelle agression iranienne. Nous sommes également prêts à réagir", a ajouté le porte-parole de l'armée israélienne Daniel Hagari dans une déclaration publiée.

"Méthode d'abordage" 

L'agence de sécurité Ambrey a souligné que les Gardiens de la Révolution "avaient déjà utilisé cette méthode d'abordage lors de la saisie de navires dans le détroit d'Ormuz", unique point de passage pour les exportations de plusieurs producteurs majeurs du Moyen-Orient.

Selon Irna, le MCS Aries "bat pavillon portugais et est géré par la société Zodiac, qui appartient au capitaliste sioniste Eyal Ofer".

Israël est fréquemment décrit comme "le régime sioniste" en Iran, un pays qui ne reconnaît pas Israël.

Dans un communiqué, la société Zodiac a indiqué que MSC était "le gestionnaire et l'opérateur commercial du porte-conteneurs MSC Aries". "MSC est responsable de toutes les activités du navire, y compris les opérations et la maintenance du fret. Le titre du navire est détenu par Gortal Shipping Inc en tant que financier et il a été loué à MSC sur une base à long terme. Gortal Shipping Inc est affilié à Zodiac Maritime", a-t-elle ajouté.

Les rebelles yéménites Houthis, qui disent agir en solidarité avec les Palestiniens de Gaza, ont mené depuis octobre des dizaines d'attaques en mer Rouge et dans le golfe d'Aden contre des navires marchands, perturbant le commerce maritime mondial dans cette zone stratégique.

Ces attaques ont fait grimper les coûts d'assurance pour les navires transitant par la mer Rouge et ont conduit de nombreuses entreprises de transport maritime à lui préférer le passage, bien plus long, qui contourne la pointe sud du continent africain.

Principal allié d'Israël, Washington a mis en place en décembre une coalition multinationale pour "protéger" le trafic maritime sans parvenir à faire cesser les attaques.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique