Samedi, 20 juillet 2024
International > Monde Arabe >

Trois fils du chef du Hamas Ismaïl Haniyeh assassinés dans une frappe israélienne à Gaza

Ahraminfo , Mercredi, 10 avril 2024

Le mouvement palestinien a confirmé la nouvelle.

 Ismaïl Haneya
Trois fils du chef du Hamas Ismaïl Haniyeh tués par Israël

Trois fils et plusieurs petits-fils du leader du Hamas, Ismaïl Haniyeh, ont été tués dans une frappe israélienne sur Gaza, a rapporté mercredi 10 avril l'agence de presse Shehab, affiliée au Hamas.

Hazem Haniyeh et sa fille Amal, Amir Haniyeh, son fils Khaled et sa fille Razan, et Mohamad Haniyeh ont été victimes d’une frappe contre leur véhicule dans le camp de réfugiés d'Al-Shati, à Gaza, selon la même source.

"Je remercie Dieu pour l'honneur que nous fait le martyre de mes trois fils et de certains de mes petits-enfants", a déclaré Haniyeh depuis Doha dans une déclaration à la chaîne qatarie Al-Jazeera.

Dans un communiqué, le mouvement palestinien a confirmé la mort de trois fils de son chef et de quatre de ses petits-enfants dans le camp de Shati à Gaza.

Cette zone est sous contrôle de l’armée israélienne depuis plusieurs mois. Haniyeh, président du bureau politique du Hamas, vit au Qatar aux côtés d'autres membres de la direction politique du mouvement. 

« L'ennemi se trompe »

« Mes fils sont restés avec notre peuple dans la bande de Gaza et ne l'ont pas quittée. Le peuple et les familles de Gaza ont payé un lourd tribut du sang de leurs fils, et je suis l'un d’eux », a souligné Haniyeh.

« Près de 60 membres de ma famille sont morts en martyrs, c’est le cas de tout le peuple palestinien, il n'y a aucune différence », a-t-il ajouté.

Et de poursuivre : « L'occupation estime qu'en ciblant les fils des dirigeants, elle brisera la détermination de notre peuple. Nous disons à l'occupation que ce sang ne fera que nous rendre plus fermes dans nos principes et dans notre adhésion à notre terre ».

« L'ennemi se trompe s'il pense qu'en tuant mes fils, nous changerons de position. Le sang de mes fils n’est pas plus précieux que celui des martyrs de notre peuple à Gaza. Ils sont tous mes fils », a-t-il insisté.

Le chef du Hamas en apprennant la nouvelle de l'assassinat de ses enfants. 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique