Lundi, 20 mai 2024
International > Monde Arabe >

La Turquie restreint ses exportations vers Israël

AFP , Mardi, 09 avril 2024

Hakan Fidan
Le ministre turc des Affaires étrangères, Hakan Fidan. Photo : AFP

La Turquie a restreint mardi les exportations vers Israël de nombreuses marchandises, une réponse à la guerre à Gaza et à une colère croissante de la population turque contre le maintien des relations commerciales avec Israël.

"Cette décision restera en vigueur jusqu'à ce qu'Israël déclare un cessez-le-feu immédiat et autorise l'accès continu de l'aide humanitaire à Gaza", a affirmé le ministère turc du Commerce dans un communiqué.

La restriction concerne 54 produits, dont de nombreux matériaux de construction composés d'acier, de fer ou d'aluminium, mais aussi du carburant d'aviation.

Le ministère affirme que "la vente des produits ou services susceptibles d'être utilisés à des fins militaires par Israël" n'était plus autorisée "depuis longtemps".

Cette annonce intervient après qu'Ankara a annoncé lundi qu'Israël avait bloqué une demande turque de largage d'aide humanitaire sur Gaza.

"Il n'y a aucune excuse pour qu'Israël bloque notre tentative de parachuter de l'aide aux Gazaouis affamés", avait déclaré le ministre turc des Affaires étrangères Hakan Fidan, annonçant l'imminence d'"une série de nouvelles mesures contre Israël".

- gouvernement sous pression -

La guerre entre Israël et le Hamas palestinien a mis fin à la normalisation des relations turco-israéliennes en 2022 après des années de tension.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, l'une des voix les plus critiques de la guerre menée par Israël dans la bande de Gaza, a qualifié à de nombreuses reprises Israël "d'Etat terroriste".

M. Erdogan, qui a rappelé début novembre l'ambassadeur de Turquie à Tel-Aviv, avait toutefois jugé impossible de "rompre complètement" avec Israël.

Mais les critiques se sont intensifiées en Turquie ces dernières semaines contre la poursuite des échanges commerciaux avec Israël.

Selon des analystes, cette colère a contribué à la débâcle historique du Parti de la justice et du développement (AKP, islamo-conservateur) du président Erdogan aux élections municipales du mois dernier.

Un parti islamiste turc, le Yeniden Refah, a fait une percée lors de ces élections locales en surfant sur ce thème, remportant deux provinces, Sanliurfa (sud-est) et Yozgat (centre), qui étaient dirigées par l'AKP.

Des manifestations dénonçant la poursuite des relations commerciales avec Israël ont eu lieu ces derniers jours dans plusieurs villes turques, dont l'une samedi sur l'une des principales artères d'Istanbul.

La dispersion violente de cette manifestation a suscité un vif émoi. Des images diffusées par les médias locaux, montrant une policière gifler une manifestante, ont été vivement critiquées par l'opposition turque.

Une enquête a été ouverte et deux policiers ont été suspendus à la suite de cet incident, a annoncé le ministre turc de l'Intérieur Ali Yerlikaya.

Les exportations de la Turquie vers Israël ont représenté 5,43 milliards de dollars en 2023, contre 7,03 milliards de dollars en 2022 et 6,36 milliards de dollars en 2021, selon l'Union des exportateurs turcs et l'agence de statistiques Turkstat.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique