Samedi, 25 mai 2024
International > Monde Arabe >

Liban: sept Syriens arrêtés après l'assassinat d'un responsable local (source judiciaire)

AFP , Mardi, 09 avril 2024

lebanon
La fumée s’échappe de la zone d’une frappe aérienne israélienne sur le village libanais de Khiam près de la frontière avec Israël. Photo : AFP

Les autorités libanaises ont arrêté sept Syriens soupçonnés d'implication dans l'assassinat d'un responsable du parti chrétien des Forces Libanaises (FL) dont le corps a été retrouvé en Syrie, ont indiqué mardi à l'AFP mardi des sources judiciaire et militaire.

Trois des suspects dans l'assassinat de Pascal Sleiman, enlevé dimanche au nord de Beyrouth, ont été remis par les autorités syriennes aux services de sécurité libanais, a précisé la source militaire.

L'affaire a provoqué un vif émoi au Liban, l'influent parti chrétien évoquant "un assassinat politique jusqu'à preuve du contraire".

Le parti des FL de Samir Geagea est un opposant notoire au Hezbollah pro-iranien, dont le chef Hassan Nasrallah a démenti dans un discours lundi soir tout lien avec cette affaire.

Selon une source judiciaire, "les aveux des sept Syriens arrêtés ont concordé sur le fait que le mobile unique du crime était le vol" de sa voiture.

L'armée libanaise a indiqué dans un communiqué lundi soir qu'"il a été tué par des membres d'un gang qui tentaient de voler sa voiture", selon les premiers résultats de l'enquête.

Selon la source judiciaire, les suspects "ont avoué avoir frappé la victime au visage et à la tête avec la crosse de leurs revolvers pour qu'il arrête de résister, puis l'ont placé dans le coffre de la voiture" et emmené en Syrie où ils ont découvert qu'il était décédé.

Une source militaire a indiqué que le corps a été retrouvé en Syrie, et les malfaiteurs faisaient partie d'un gang spécialisé dans le vol de voitures au Liban.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), basé au Royaume-Uni mais disposant d'un vaste réseau de sources en Syrie, a indiqué qu'un corps correspondant au signalement de la victime a été retrouvé dans la région syrienne de Homs.

Cette zone proche de la frontière libanaise est contrôlée par le régime de Damas et le Hezbollah libanais, son allié, y est fortement implanté.

La source militaire a indiqué que les autorités libanaises devaient récupérer le corps mardi.

L'annonce de l'enlèvement puis de la mort de Pascal Sleiman a provoqué l'indignation à Byblos (nord), dont il était le responsable local au sein des FL.

Des centaines de sympathisants de la formation chrétienne avaient bloqué lundi soir les routes, et certains s'en étaient pris à des Syriens de passage selon des vidéos qui circulaient en ligne.

Le Premier ministre Najib Mikati, a condamné le meurtre et appelé dans un communiqué les Libanais à "faire preuve de sagesse et ne pas se laisser entraîner par les rumeurs et les émotions".

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique