Dimanche, 26 mai 2024
International > Monde Arabe >

Syrie : raids sur des positions de groupes pro-Iran, au moins 13 morts

AFP , Mardi, 26 mars 2024

Des frappes aériennes nocturnes ont visé des positions de groupes armés pro-iraniens dans l'est de la Syrie, faisant au moins 13 morts, pour la plupart des combattants, a indiqué mardi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

syria
Le camp d’al-Hol est le plus grand des deux camps dans le nord-est de la Syrie où se trouvent les familles des combattants de l’État islamique. Photo : AFP

L'OSDH n'a pas précisé dans l'immédiat qui était à l'origine des frappes sur cette région de Deir Ezzor, visée régulièrement par des raids israéliens et parfois américains.

"Neuf combattants pro-iraniens dont un dirigeant des Gardiens de la Révolution ont été tués dans des frappes contre une villa dans laquelle ils se trouvaient et qui faisait office de centre de communication" dans la région, selon l'OSDH.

Les Gardiens de la Révolution sont l'armée idéologique de la République islamique d'Iran, proche allié du président syrien Bachar al-Assad.

Selon l'Observatoire, la villa visée a été complètement détruite et d'autres objectifs ont également été visés dans la région, notamment à Boukamal près de la frontière avec l'Irak où quatre personnes ont été tuées.

Plus de 30 personnes ont été blessées, dont dix civils, a précisé l'OSDH, une ONG qui dispose d'un vaste réseau de sources dans la Syrie en guerre.

A Damas, des médias proches des autorités ont fait état de "frappes américaines" sur des cibles dans l'est du pays sans fournir d'autres détails.

"Nous avons entendu de violentes détonations qui nous ont réveillés, puis le son des ambulances", a déclaré à l'AFP Hammoud al-Jabbour, un habitant dont le domicile à Deir Ezzor se trouve à "moins de 100 mètres" d'un des lieux bombardés.

- Vitres brisées -

"C'est une des frappes les plus puissantes que j'ai jamais entendues. Les vitres de ma maison ont été brisées, l'électricité a été coupée dans plusieurs quartiers de la ville et les routes principales ont été fermées", a-t-il ajouté.

Depuis le début en 2011 de la guerre civile en Syrie, Israël a mené des centaines de frappes qui ont notamment ciblé les groupes pro-iraniens. Les Etats-Unis ont eux aussi visé ces groupes dans l'est de la Syrie.

Le mouvement islamiste libanais Hezbollah et l'Iran, via ses conseillers notamment, aident militairement le régime syrien depuis 2011 et disposent d'une forte présence dans l'est du pays.

Selon l'OSDH, quelques heures avant les frappes de mardi, un avion-cargo iranien transportant du matériel technique et des membres des Gardiens de la Révolution avait atterri à Deir Ezzor en provenance de Damas.

Les dernières frappes similaires remontent à début février, lorsqu'au moins 29 combattants pro-iraniens dont six membres du Hezbollah avaient été tués à Deir Ezzor et Al-Mayadine dans des raids américains, selon l'OSDH.

Ces raids avaient été menés en riposte à une attaque attribuée par Washington à des groupes pro-iraniens le 28 janvier contre une base américaine en Jordanie, près des frontières syrienne et irakienne, dans laquelle trois soldats américains avaient été tués.

Depuis fin février, les groupes pro-iraniens ont arrêté leurs attaques contre les objectifs américaines en Syrie, selon l'OSDH.

Début mars, un membre des Gardiens de la Révolution et deux autres personnes avaient été tués dans des frappes israéliennes à Banyas, une ville sur la côte syrienne.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique