Mercredi, 29 mai 2024
International > Monde Arabe >

L'Unrwa, "source d'espoir" pour les réfugiés palestiniens : Guterres

AFP , Lundi, 25 mars 2024

Antonio Guterres
Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations Unies, lors d’une conférence de presse. Photo : AP

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a défendu lundi en Jordanie l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), la décrivant comme une "source d'espoir et de dignité".

Lors d'une visite à Al-Wihdat, un camp de réfugiés palestiniens dans l'est d'Amman, la capitale jordanienne, M. Guterres a affirmé qu'il serait "cruel et incompréhensible" d'interrompre les services de l'Unrwa aux réfugiés palestiniens à travers la région.

Cette déclaration fait suite à l'annonce par l'agence onusienne qu'Israël lui a formellement interdit toute livraison d'aide alimentaire dans le nord de la bande de Gaza.

Israël avait accusé en janvier 12 des 13.000 employés de l'Unrwa dans la bande de Gaza d'implication dans l'attaque menée par le mouvement islamiste palestinien Hamas sur le sol israélien le 7 octobre, qui a déclenché la guerre dans le territoire palestinien.

L'Unrwa, qui emploie quelque 30.000 personnes dans les Territoires palestiniens occupés ainsi qu'en Jordanie, en Syrie et au Liban, s'est séparée des employés mis en cause.

Mais une quinzaine de pays, notamment les Etats-Unis, avaient suspendu fin janvier leur financement après les accusations israéliennes, ce qui a mis l'agence en difficulté financière, bien que plusieurs d'entre eux ont repris leurs versements depuis.

"Ici, en Jordanie, mais aussi en Syrie, au Liban et, bien sûr, en Cisjordanie occupée et à Gaza, l'Unrwa est une source d'espoir et de dignité", a déclaré le secrétaire général de l'ONU.

Quelque 5,9 millions de réfugiés palestiniens sont enregistrés auprès de l'agence onusienne dans la région.

"Nous devons nous efforcer de maintenir les services uniques fournis par l'Unrwa (...) Dans un monde de plus en plus sombre, l'Unrwa est la seule lueur d'espoir pour des millions de personnes. Je vois cet espoir ici. Aujourd'hui plus que jamais, nous ne devons pas perdre cet espoir", a martelé M. Guterres.

Il a également voulu "rendre hommage aux 171 femmes et hommes de l'Unrwa tués à Gaza -- le plus grand nombre de morts parmi le personnel de l'ONU dans notre histoire".

La guerre dans la bande de Gaza a été déclenchée le 7 octobre par l'attaque sans précédent du Hamas dans le sud d'Israël qui a entraîné la mort de 1.160 personnes, essentiellement des civils, selon un décompte de l'AFP établi à partir de données officielles israéliennes.

En représailles, Israël mène une offensive militaire dans le territoire palestinien assiégé, qui a déjà fait plus de 32.200 morts, majoritairement des civils, d'après le ministère de la Santé du Hamas.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique