Vendredi, 19 juillet 2024
International > Monde Arabe >

Gaza : Netanyahu approuve les plans d’une opération militaire à Rafah

Ahraminfo , Vendredi, 15 mars 2024

La présidence palestinienne a demandé l’intervention des Etats-Unis qui préparent une résolution à l'Onu en faveur d'un cessez- le feu.

s
Des enfants jouent dans un camp pour Palestiniens déportés à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. Photo : AFP

Le bureau du premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a approuvé les plans militaires relatifs à l’attaque de la ville palestinienne de Rafah, selon une déclaration publiée vendredi 15 mars. Les plans incluent notamment l’évacuation des civils affirme la chaine Al Qahera news.

Netanyahu a rejeté la dernière offre du Hamas de libérer les détenus en échange de la libération des prisonniers palestiniens et d’une trêve, qualifiant ces conditions d’ « irréalistes ». 

Pour sa part, la présidence palestinienne a mis en garde contre un « nouveau massacre », à Rafah.

D’après Al Qahera News, la présidence palestinienne a demandé à ce que les Etats-Unis et la communauté internationale assument leurs responsabilités pour empêcher une telle agression, qui aggraverait les souffrances de la population de Gaza.

« Nous réaffirmons notre position sans équivoque. La déportation des Palestiniens de Gaza est une ligne rouge », a affirmé la présidence palestinienne, selon Al Qahera News, soulignant la nécessité d’un retrait de l’armée israélienne de la bande de Gaza et de contraindre Israël à appliquer les résolutions internationales.

Les Etats-Unis font leur possible pour parvenir à un accord dans la bande de Gaza, a déclaré le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, vendredi lors d'une conférence de presse.

L’UNRWA avait condamné jeudi 14 mars, le soi-disant plan d’Israël de déporter 1,4 million de Palestiniens de Rafah vers ce qu’il appelle « les îles humanitaires » au centre de Gaza pour faire place à un assaut terrestre total sur le Hamas.

« Où est-ce que ces personnes seront-elles évacuées ? Il n’y a pas d’endroit sûr à Gaza. Les gens en ont assez ! Toute nouvelle escalade sera horrible », a déclaré l’UNRWA.

Au 161e jour de la guerre israélienne contre Gaza, Israël a tué au moins 20 personnes et fait 155 blessés parmi des Palestiniens qui étaient dans l’attente d’une aide d’urgence. Face au spectre d’une famine, le Hamas propose un nouvel accord et Washington préconise une résolution de l’ONU sur un cessez-le-feu immédiat.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique