Mercredi, 17 juillet 2024
International > Monde Arabe >

Gaza: la délégation du Hamas quitte Le Caire, reprise des négociations sur une trêve la semaine prochaine

AFP , Jeudi, 07 mars 2024

s
Un Palestinien est au milieu de la destruction après que les forces israéliennes ont quitté Khan Younis, bande de Gaza. Photo : AP

La délégation du Hamas a quitté le Caire pour consultation et les négociations devront reprendre la semaine prochaine. A affirmé une source bien informée selon la chaine égyptienne Al Qahera News.

La délégation du Hamas présente en Egypte depuis dimanche pour des discussions en vue d'une trêve dans la bande de Gaza, où Israël combat le mouvement palestinien Hamas, "a quitté Le Caire" jeudi, selon le média égyptien Al-Qahera News, citant un haut responsable.

Les négociations entre les représentants du Hamas, de l'Egypte, du Qatar et des Etats-Unis "reprendront la semaine prochaine", pendant le ramadan, le mois sacré du jeûne pour les musulmans, selon cette source, afin d'obtenir une trêve.

Les médiateurs internationaux ont poursuivi leurs négociations pour arracher un accord de trêve à Israël et au Hamas à Gaza, où la mort et la faim sont désormais le lot quotidien de la population civile après cinq mois de guerre.

Réunis au Caire, les Etats-Unis, le Qatar et l'Egypte espèrent obtenir un accord avant le ramadan dans le territoire dévasté et assiégé, où les bombardements israéliens incessants ont fait 86 morts ces dernières 24 heures, selon le ministère de la Santé du mouvement islamiste palestinien Hamas.

Déclenchées le 7 octobre, les opérations de l'armée israélienne ont plongé la bande de Gaza dans une crise humanitaire catastrophique : 2,2 des 2,4 millions d'habitants sont menacés de famine et 1,7 million ont été contraints de fuir leur foyer selon l'ONU.

Face à cette guerre dévastatrice qui entre jeudi dans son sixième mois, les Etats-Unis, principal allié d'Israël, réclament avec de plus en plus d'insistance une trêve avant le ramadan, le mois sacré du jeûne musulman qui commence la semaine prochaine.

"C'est dans les mains du Hamas", a déclaré mardi le président américain Joe Biden, qui a appelé dans le même temps Israël, qui contrôle l'entrée des aides humanitaires à Gaza, à laisser y entrer "plus d'aide".

Une trêve serait associée à une libération d'otages enlevés durant l'attaque du 7 octobre et toujours retenus à Gaza en échange de Palestiniens incarcérés par Israël et à une entrée d'une quantité accrue d'aides à Gaza.

Une délégation du Hamas se trouve au Caire alors qu'Israël n'y est pas présent. Les discussions, commencées dimanche, sont "difficiles" selon la chaîne Al Qahera News.

*Cet article a été modifié par Ahraminfo

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique