Jeudi, 25 avril 2024
International > Monde Arabe >

Nord de Gaza : l’hôpital Kamal Adwan, l'un des 4 établissements de santé encore en service, cesse ses activités

Ahraminfo , Mercredi, 28 février 2024

La situation sanitaire et humanitaire s’aggrave jour après jour au nord de la bande de Gaza, a annoncé le ministère de la santé palestinien.

s
Archive - Des Palestiniens blessés attendent à l’hôpital Kamal Adwan de Beit Lahia. Photo : AFP

En raison du manque de carburant, l’hôpital Kamal Adwan au nord de la bande de Gaza est hors service, a affirmé son directeur, mercredi 28 février, à la chaine télévisée égyptienne Al-Qahera News.

Selon Ahmed Al-Kahlot, directeur de l'hôpital « l'hôpital est hors service car il n’y a plus de médicaments, de nourriture et de carburant ce qui a conduit au décès de nombreux patients ».

Al-Kahlot a expliqué que 4 enfants sont décédés ces derniers jours à cause de la malnutrition et de la déshydratation, soulignant que les opérations chirurgicales à l'hôpital avaient complètement cessé.

Le ministère de la Santé de Gaza a également annoncé que la situation sanitaire et humanitaire s’aggrave jour après jour au nord du territoire palestinien ainsi qu’au sud. Le ministère a signalé que de nombreux patients souffrent en raison du manque de médicaments.

« Le système de santé à Gaza s'est pratiquement effondré », avait indiqué en janvier dernier l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) rapportant que seuls 13 des 36 hôpitaux de Gaza sont encore partiellement opérationnels : 9 dans le sud et 4 dans le nord. 

L’OMS a également dit que les deux principaux hôpitaux du sud fonctionnent bien au-delà de leurs capacités, accueillant trois fois plus de patients que de lits disponibles. « Ils manquent en outre de matériel médical de base et de carburant pour alimenter les générateurs électriques », estime l’OMS.

Par ailleurs, le gouvernement palestinien à Gaza appelle la communauté internationale et les Nations Unies à assumer leurs responsabilités en prenant les mesures qui empêchent les « crimes d’extermination et de nettoyage ethnique » commis par Israël envers le peuple palestinien surtout au Nord.

« Nous appelons en outre toutes les parties concernées, y compris les agences des Nations Unies, à agir de toute urgence pour livrer de la nourriture au nord du secteur », a indiqué le Hamas dans un communiqué publié.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique