Samedi, 13 avril 2024
International > Monde Arabe >

Zelensky est arrivé en Arabie Saoudite pour parler prisonniers de guerre

AFP , Mardi, 27 février 2024

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé mardi 27 février son arrivée en Arabie Saoudite pour discuter de la médiation de ce pays dans les échanges de prisonniers de guerre entre Kiev et Moscou.

 Ben Salman, Zelensky
Mohammed Ben Salman et Volodymyr Zelensky lors du sommet arabe à Djedda, en Arabie saoudite, le 19 mai 2023. Photo : AP

"Je suis arrivé en Arabie saoudite" pour m'entretenir avec le prince héritier Mohammed ben Salmane, a indiqué Volodymyr Zelensky sur X.

Les négociations porteront sur la "formule de paix" proposée par Kiev pour mettre fin à l'invasion russe et sur le "retour des prisonniers de guerre" et des civils ukrainiens détenus par Moscou, auquel Ryad avait "déjà contribué", a-t-il ajouté.

En septembre 2022, Ryad avait joué un rôle inattendu de médiateur qui avait abouti au transfert en Arabie Saoudite de dix prisonniers de guerre étrangers - notamment deux Américains et cinq Britanniques ayant combattu côté ukrainien.

Leur transfert et libération ont été effectués dans le cadre d'un des plus vastes échanges entre Kiev et Moscou depuis le début de l'invasion russe il y a deux ans. Plus de 200 prisonniers ukrainiens avaient alors pu être libérés dont des chefs de la défense de la ville de Marioupol, symbole de la résistance ukrainienne.

A la fois proche de Moscou et de Washington, l'Arabie saoudite avait par ailleurs accueilli en août 2023 une réunion sur l'Ukraine. Les représentants d'une quarantaine de pays, à l'exception de la Russie, s'étaient retrouvés à Jeddah, au bord de la mer Rouge, pour discuter du plan de paix ukrainien.

En mai de la même année, le royaume avait aussi convié à un sommet de la Ligue arabe Volodymyr Zelensky qui en avait profité pour accuser certains dirigeants de la région de fermer les yeux sur l'invasion russe.

L'Ukraine, avec les Etats-Unis, avait reproché à Ryad de faire le jeu de la Russie, sous le coup de sanctions occidentales, en menant conjointement avec elle une politique pétrolière visant à doper les prix sur les marchés mondiaux.

L'Arabie saoudite n'est pas le seul pays arabe jouant le rôle de médiateur humanitaire entre Kiev et Moscou.

Le Qatar mène depuis des mois une politique similaire en aidant au retour chez eux d'enfants ukrainiens depuis la Russie ou des territoires d'Ukraine qu'elle occupe.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique