Jeudi, 30 mai 2024
International > Monde Arabe >

« Il y a eu un accord selon lequel les Israéliens ne s'engageraient pas dans des opérations durant le ramadan » : Biden

AFP , Mardi, 27 février 2024

Le président américain Joe Biden a affirmé lundi soir qu'Israël cesserait ses "opérations" militaires dans la bande de Gaza lors du ramadan dans le cadre d'une trêve en cours de négociation.

Gaza
Une Palestinienne mange un morceau de pain pendant que les gens vérifient les débris. Photo : AFP

" Le ramadan arrive et il y a eu un accord des Israéliens selon lequel ils ne s'engageraient pas dans des opérations durant le ramadan, afin de nous donner le temps de faire sortir tous les otages" détenus par le Hamas, a déclaré M. Biden dans un entretien à la télévision américaine NBC.

L'Egypte, le Qatar, les Etats-Unis, la France et d'autres pays tentent de négocier depuis plusieurs semaines un nouveau cessez-le-feu entre Israël et le Hamas.

"J'ai espoir que d'ici lundi prochain, nous ayons un cessez-le-feu", a également déclaré le président américain lundi soir à New York lors d'un déplacement. "Mon conseiller à la sécurité nationale me dit que nous sommes proches, ce n'est pas encore fait", a-t-il nuancé.

Un responsable israélien a déclaré au site d'information Ynet que "la tendance est positive" sous couvert d'anonymat.

D'après une source au sein du Hamas, les discussions portent sur une trêve de six semaines associée à une libération d'otages détenus par le Hamas et à celle de prisonniers palestiniens détenus par Israël, ainsi que l'entrée à Gaza d'une importante quantité d'aide humanitaire.

Dans son entretien à la chaine NBC, Joe Biden a jugé qu'un tel accord "nous donne le temps de commencer à avancer dans des directions que de nombreux pays arabes sont prêts à prendre" en termes de normalisation des relations avec Israël.

"Je pense que si nous obtenons ce cessez-le-feu temporaire, nous pourrons aller dans une direction qui nous permettra de changer la dynamique", a-t-il ajouté.

Israël s'est "engagé" à évacuer des parties importantes de Rafah avant d'aller "éliminer le reste du Hamas", a noté le président américain. Mais il a prévenu que "la seule façon pour Israël de survivre" était de parvenir à un accord qui garantisse "la paix et la sécurité pour les Israéliens et les Palestiniens".

Dans un contexte de tensions montantes avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, M. Biden a jugé que si Israël continuait avec son "gouvernement incroyablement conservateur... il allait perdre le soutien du monde entier".

*Article modifié par Ahraminfo

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique