Dimanche, 21 avril 2024
International > Monde Arabe >

Des milliers de patients et de femmes enceintes à Gaza risquent de graves complications : ministère de Santé palestinien

Ahraminfo avec AFP, Vendredi, 23 février 2024

Le ministère de la Santé à Gaza a annoncé un nouveau bilan de 29 514 personnes tuées, dont 104 morts au cours des dernières 24 heures.

s
Des Palestiniens blessés dans le bombardement israélien de la bande de Gaza sont amenés à l’hôpital Al Aqsa à Deir al Balah, dans la bande de Gaza. Photo : AP

350 000 patients atteints de maladie chronique, 60 000 femmes enceintes et environ 700 000 enfants dans la bande de Gaza risquent de subir de graves complications dues à la malnutrition, à la déshydratation et au manque d'installations médicales, a annoncé le ministère de Santé Palestinien à Gaza dans un communiqué publié sur sa page Facebook, vendredi 23 février. 

Le ministère de la Santé a annoncé un nouveau bilan de 29 514 personnes tuées et 69 616 blessés depuis le début de la guerre à Gaza, dont la majorité est des femmes et des enfants. Il a également fait état d'un total de 104 morts au cours des dernières 24 heures. 

Un demi-million de Palestiniens au nord de Gaza souffrent d'une famine, a déploré le ministère. Selon l'ONU, plus de quatre mois après le début de la guerre, environ 2,2 millions de personnes, soit l'immense majorité de la population de la bande de Gaza, sont menacées de famine. 

L'armée israélienne a bombardé dans la nuit la ville de Khan Younès et celle de Rafah, à la pointe sud de la bande de Gaza, selon un journaliste de l'AFP, alors qu'un nouveau cycle de négociations se tient vendredi à Paris réunissant des représentants égyptiens, qataris et israéliens.

Le nouveau cycle de négociations vise à parvenir à un accord pour libérer les Israéliens détenus par le Hamas et d'autres factions palestiniennes dans la bande de Gaza.

Jeudi, le conseiller du président américain Joe Biden pour le Moyen-Orient, Brett McGurk, était lui en Israël, après une étape au Caire où le chef du bureau politique du Hamas, Ismaïl Haniyeh, s'est aussi rendu cette semaine.

Un plan discuté à Paris fin janvier prévoyait une pause de six semaines dans les combats et la libération de 200 à 300 prisonniers palestiniens en échange de 35 à 40 otages détenus par le Hamas, selon une source du Hamas.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique