Mercredi, 26 juin 2024
International > Monde Arabe >

Liban: au moins cinq membres d'une même famille tués dans un raid israélien

AFP , Jeudi, 15 février 2024

Les secouristes ont retrouvé jeudi un enfant en vie dans les décombres d'un bâtiment du sud du Liban visé par une frappe israélienne, dans laquelle au moins cinq membres d'une même famille ont été tués, selon un photographe de l'AFP et un média d'Etat.

Liban
Un bombardement israélien dans le village de Shihin, dans le sud du Liban, près de la frontière avec Israël. Photo : AFP

Au moins dix personnes, dont huit civils, ont été tuées dans des frappes israéliennes mercredi, le bilan civil le plus lourd en plus de quatre mois de violences entre Israël et le puissant Hezbollah au Liban.

Du côté israélien, une soldate a été tuée dans un tir de roquette depuis le Liban. L'ONU a évoqué "escalade dangereuse" des violences qui font craindre un embrasement régional.

Jeudi matin, les secouristes recherchaient au moins deux femmes encore portées disparues dans les décombres d'un bâtiment résidentiel visé dans la ville de Nabatiyé, selon un photographe de l'AFP sur place.

Les corps d'un homme, Hussein Berjaoui, de ses deux filles, de sa soeur et de son petit-fils ont déjà été retirés des décombres, selon l'Agence nationale d'information (ANI, officielle). Un bilan précédent faisait état de quatre morts.

Un autre des petits-enfants de M. Berjaoui, âgé de trois ans, a été secouru jeudi, a indiqué un responsable local à l'AFP. Sa mère et son frère ont été tués et son père est gravement blessé.

Le rez-de-chaussée et le premier étage du bâtiment ont été soufflés et des meubles étaient éparpillés dans le secteur, a constaté le photographe de l'AFP.

Selon l'ANI, "un drone muni d'un missile guidé" a visé l'immeuble.

Mercredi, une femme, son fils et son beau-fils avaient également été tués dans une autre frappe israélienne sur le village de Sawaneh. De son côté, le Hezbollah avait annoncé la mort de deux de ses combattants.

Les échanges de tirs sont quotidiens à la frontière entre Israël et le Hezbollah, allié du Hamas, dans le contexte de la guerre dans la bande de Gaza mais les frappes sont menées de plus en plus loin de chaque côté de la frontière.

En plus de quatre mois, au moins 254 personnes, en majorité des combattants du Hezbollah et d'autres formations qui lui sont alliées, mais également 38 civils, ont été tuées dans le sud du Liban, selon un décompte de l'AFP. Côté israélien, dix soldats et six civils ont été tués, selon l'armée.

 

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique