Jeudi, 25 avril 2024
International > Monde Arabe >

L'Arabie saoudite appelle les donateurs à continuer à financer l'Unrwa

AFP, Lundi, 29 janvier 2024

L'Arabie saoudite a appelé lundi 29 janvier les donateurs à continuer à financer l'agence onusienne pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), après qu'Israël a accusé certains de ses employés d'être impliqués dans les attaques du 7 octobre.

l'Unrwa
Selon les estimations de l'Unrwa, 1,6 milliard de dollars sont requis pour financer les services vitaux destinés aux millions de Palestiniens vivant au Moyen-Orient. Photo: l'Unrwa

"Le royaume exhorte tous les donateurs de l'agence à assumer leur rôle pour soutenir les missions humanitaires auprès des réfugiés palestiniens à l'intérieur de la bande de Gaza assiégée", a déclaré le ministère saoudien des Affaires étrangères dans un communiqué, relayé par l'agence de presse officielle SPA.

Israël a accusé vendredi plusieurs employés de l'Unrwa d'avoir participé à l'attaque du Hamas dans le sud d'Israël, poussant une dizaine de pays à suspendre tout financement additionnel à l'agence.

L'Unrwa doit "continuer à remplir ses fonctions pour assurer les besoins de base des Palestiniens et atténuer les effets de la crise humanitaire", a estimé Ryad.

Les Etats-Unis avaient été les premiers vendredi à annoncer l'arrêt temporaire de toute contribution financière future, suivis par le Canada, l'Australie, l'Italie, le Royaume-Uni, la Finlande, les Pays-Bas, l'Allemagne, le Japon, l'Autriche et la Roumanie.

Dans son communiqué, l'Arabie saoudite souligne "l'importance de renforcer les procédures d'examen et d'enquête sur ces allégations, afin d'établir des faits étayés par des preuves".

La guerre actuelle à Gaza a fait plus de 26.600 morts, en grande majorité des femmes, enfants et adolescents, selon le ministère palestinien de la Santé à Gaza.

L'Arabie saoudite ne reconnait pas Israël, mais avait engagé avant la guerre des pourparlers avec les Etats-Unis, son principal allié, sur une éventuelle normalisation des relations.

Depuis le 7 octobre, elle conditionne la reprise des discussions à un cessez-le-feu à Gaza et un accord sur une voie "irrévocable" vers la création d'un Etat palestinien.

Selon un communiqué de l'ONU publié en 2022, la monarchie du Golfe est "l'un des plus grands donateurs de l'Unrwa", avec une contribution de près d'un milliard de dollars au cours de la dernière décennie.

Elle avait annoncé une aide supplémentaire de deux millions de dollars un peu plus d'une semaine après la guerre actuelle à Gaza.

*Article modifié par Ahraminfo

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique