Samedi, 13 avril 2024
International > Monde Arabe >

Shoukry et son homologue saoudien réitèrent leurs appels à un cessez-le-feu immédiat et global à Gaza

Farah Alazzouni , Dimanche, 28 janvier 2024

« Nous avons été surpris par la décision de certains pays de suspendre leur financement à l'UNRWA dans la bande de Gaza », a souligné le chef de la diplomatie égyptienne en insistant sur le fait que l'UNRWA fournit aux Palestiniens des services essentiels que d'autres organisations ne fournissent pas.

س
Le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry et son homologue saoudien Faisal bin Farhan. Photo : AFP

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, et son homologue saoudien, Faisal ben Farhan Al-Saud, ont réitéré leurs appels à un cessez-le-feu immédiat et global à Gaza, lors d'une conférence de presse au Caire dimanche 28 janvier.

« Il est impératif d’acheminer les aides humanitaires à Gaza », a annoncé Shoukry, en insistant sur la nécessité de faciliter le travail des coordinateurs de l'ONU pour l'entrée de l'aide dans l’enclave palestinienne.

Pour sa part, le ministre saoudien a déclaré qu’une action internationale doit être prise pour mettre fin à la crise à Gaza.

Il a ajouté qu’Israël « doit respecter le droit international et humanitaire ».

« Nous avons été surpris par la décision de certains pays de suspendre leur financement à l'UNRWA dans la bande de Gaza », a souligné le chef de la diplomatie égyptienne en insistant sur le fait que l'UNRWA fournit aux Palestiniens des services essentiels que d'autres organisations ne fournissent pas.

Plusieurs pays, dont les Etats-Unis et l'Allemagne, les deux plus grands contributeurs, ont suspendu toute aide additionnelle à l'UNRWA après l'annonce, vendredi, que douze de ses employés étaient suspectés d'avoir participé à l’attaque du 7 octobre.

Dans le même contexte, l'ambassadrice du royaume aux Etats-Unis, a déclaré que l'Arabie saoudite ne peut poursuivre les discussions sur une normalisation des relations avec Israël tant qu'il n'y aura pas un arrêt des combats dans la bande de Gaza.

La visite du ministre saoudien au Caire intervient au 114e jour de la guerre à Gaza, où le ministère palestinien de la Santé à Gaza a annoncé un bilan de 26.422 morts, en majorité des femmes, des enfants et des adolescents, dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre le 7 octobre.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique