Samedi, 13 avril 2024
International > Monde Arabe >

Des ONG demandent de cesser toute livraison d'armes à Israël et aux groupes armés palestiniens

AFP, Mercredi, 24 janvier 2024

Des organisations humanitaires ont demandé mercredi 24 janvier à tous les pays de cesser de fournir des armes à Israël et aux groupes armés palestiniens, soulignant que celles-ci peuvent être utilisées en violation du droit international.

s
Gaza s'est transformée en ruines. Photo: AFP

 

Des organisations humanitaires ont demandé mercredi 24 janvier à tous les pays de cesser de fournir des armes à Israël et aux groupes armés palestiniens, soulignant que celles-ci peuvent être utilisées en violation du droit international.

Ces livraisons d'armes "alimentent la crise humanitaire" dans la bande de Gaza, condamnent les 16 ONG signataires de cet appel, parmi lesquelles se trouvent Médecins du Monde, Oxfam et Amnesty international.

Ces organisations demandent "un cessez-le-feu immédiat" et appellent "tous les pays à cesser de livrer des armes qui peuvent être utilisées pour commettre des violations du droit international humanitaire et des droits humains".

Elles appellent le Conseil de sécurité des Nations unies à adopter "des mesures" pour mettre fin à ces livraisons d'armes: "La communauté internationale n'a que trop tardé à respecter ces engagements".

"Les bombardements et le siège israéliens privent la population civile des éléments essentiels à sa survie et rendent Gaza inhabitable", dénoncent les 16 ONG. "La population civile de Gaza est confrontée à une crise humanitaire d'une gravité et d'une ampleur sans précédent", poursuivent-elles.

Au moins 167 travailleurs humanitaires ont été tués à Gaza, indiquent-elles, ce qui représente "le nombre le plus élevé de tous les conflits" du XXIe siècle.

Gaza est "aujourd'hui l'endroit le plus dangereux pour un enfant, un journaliste et un travailleur humanitaire", dénoncent les ONG.

Elles condamnent également les groupes armés de Gaza qui "tirent sans discernement des roquettes sur la population en Israël".

"Les prises d'otages et les attaques aveugles constituent des violations du droit humanitaire international et doivent cesser immédiatement", disent-elles.

*Article modifié par Ahraminfo

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique