Lundi, 22 juillet 2024
International > Monde Arabe >

Liban: un mort dans une frappe imputée à Israël contre une voiture

AFP, Dimanche, 21 janvier 2024

Une frappe de drone imputée à Israël sur une voiture dans le sud du Liban a fait un mort dimanche, selon un média local, dans un contexte de tensions toujours plus accrues dans la région au 107e jours de guerre dans la bande de Gaza.

s
Des soldats libanais à côté d’une voiture frappée par un drone israélien. Photo : AP

Une frappe de drone imputée à Israël sur une voiture dans le sud du Liban a fait un mort dimanche, selon un média local, dans un contexte de tensions toujours plus accrues dans la région au 107e jours de guerre dans la bande de Gaza.

Depuis le déclenchement de la guerre à Gaza, les échanges de tirs sont quotidiens à la frontière israélo-libanaise entre l'armée israélienne et le Hezbollah liabanais, qui soutient son allié du Hamas, qu'Israël a juré d'"anéantir" à Gaza.

"La frappe, qui a visé une voiture à Kafra, a tué une personne, et d'autres ont subi des blessures modérées et mineures", a déclaré l'agence officielle libanaise (ANI).

D'après le média, un "drone israélien" a frappé un véhicule à quatre roues motrices près d'un poste de contrôle de l'armée à Kafra, à une dizaine de kilomètres de la frontière entre Israël et le Liban.

La frappe a détruit la voiture et mis le feu à un autre véhicule situé à proximité, a précisé l'ANI.

Une source de sécurité libanaise a pour sa part assuré à l'AFP qu'aucun soldat libanais n'avait été blessé ou tué dans cette frappe.

Depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas Gaza, les violences transfrontalières ont fait plus de 195 morts au Liban, dont au moins 143 combattants du Hezbollah, mouvement soutenu par l'Iran et fortement implanté dans le sud du pays, selon un décompte de l'AFP.

Côté israélien, 15 personnes ont été tuées, dont neuf soldats et six civils, selon l'armée israélienne.

Ces dernières semaines, Israël a été accusé d'avoir mené plusieurs frappes visant des personnalités iraniennes et alliées en Syrie et au Liban, qui soutiennent le Hamas, alimentant la crainte d'un élargissement du conflit.

Article modifié par Ahraminfo

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique