Lundi, 15 juillet 2024
International > Monde Arabe >

Les ministres israélien et palestinien des Affaires étrangères à Bruxelles lundi

AFP, Vendredi, 19 janvier 2024

s
Le chef de la diplomatie israélienne Israël Katz et le chef de la diplomatie palestinienne Riyad al-Maliki

Les ministres des Affaires étrangères de l'UE rencontreront lundi, séparément, leurs homologues d'Israël et de l'Autorité palestinienne, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

Le chef de la diplomatie israélienne Israël Katz rencontrera les ministres européens lundi matin, puis ce sera le tour du chef de la diplomatie palestinienne Riyad al-Maliki dans l'après-midi, ont précisé ces sources, ajoutant qu'une rencontre entre les deux hommes n'était pas prévue.

Les 27 veulent entendre les deux hommes sur les moyens de mettre un terme à la violence sur le terrain à Gaza, qui a déjà fait des milliers de victimes depuis l'attaque sans précédent du Hamas contre Israël le 7 octobre.

D'autres ministres de la région sont attendus à Bruxelles. Les ministres égyptien Sameh Choukry, saoudien Fayçal ben Farhane et jordanien Ayman Safadi, ainsi que le secrétaire-général de la Ligue Arabe Ahmed Aboul Gheit, auront un déjeuner de travail avec leurs homologues européens.

L'Union européenne s'est prononcée à maintes reprises, à l'instar des Etats-Unis, en faveur d'une solution à deux Etats, pour stabiliser la région et ramener la paix.

Plusieurs Etats membres de l'UE ont réclamé un cessez-le-feu permanent et immédiat, mais d'autres comme l'Allemagne ou la Hongrie, s'y opposent, insistant sur le droit d'Israël à se défendre, dans le respect du droit international.

Lors de leur réunion lundi, les chefs de la diplomatie de l'UE devraient entériner de nouvelles sanctions contre le Hamas. Plusieurs Etats membres réclament également des sanctions à l'encontre des colons israéliens extrémistes en Cisjordanie, mais plusieurs autres pays européens y sont plus réticents.

En Cisjordanie, plus de 360 Palestiniens ont été tués depuis le 7 octobre par l'armée israélienne ou des colons juifs, selon le ministère palestinien de la Santé.

La guerre, qui a dévasté la bande de Gaza et déplacé plus de 80% de la population, a été déclenchée le 7 octobre et a entraîné la mort de 1.140 personnes, selon un décompte de l'AFP à partir de chiffres officiels.

En représailles, Israël a juré d'anéantir le Hamas, qui a pris le pouvoir à Gaza en 2007. Selon le ministère de la Santé du Hamas, 24.448 personnes ont été tués dans les opérations militaires israéliennes dans le territoire palestinien.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique