Mardi, 23 avril 2024
International > Monde Arabe >

La Jordanie accuse Israël d'avoir endommagé un de ses hôpitaux à Gaza

AFP, Jeudi, 18 janvier 2024

L'armée jordanienne a accusé Israël d'avoir endommagé un de ses hôpitaux militaires de campagne dans la bande de Gaza et d'avoir blessé deux personnes lors de bombardements sur le territoire palestinien assiégé où le système de santé s'effondre davantage chaque jour.

s
Un convoi humanitaire est transporté à un hôpital de campagne jordanien, à son arrivée à Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza. Photo : AFP

L'hôpital, situé à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, a subi "d'importants dégâts matériels en raison des bombardements israéliens continus dans ses environs" dans la nuit de mardi à mercredi, a déclaré l'armée dans un communiqué.

"Les forces armées jordaniennes tiennent Israël pour pleinement responsable de la sécurité du personnel hospitalier", indique le document, exhortant "la puissance occupante", à ne prendre "aucune mesure susceptible d'empêcher ou de gêner le personnel médical dans l'exercice de ses fonctions".

Mercredi soir, le service de presse de l'armée israélienne, interrogé par l'AFP, a affirmé que "l'armée israélienne n'a pas pris pour cible l'hôpital de campagne jordanien à Khan Younès".

Il a toutefois admis que "les troupes ont été au contact d'une cellule terroriste proche de cet hôpital et un échange de tirs s'en est suivi".

"La source des tirs qui ont malheureusement blessé un membre du personnel de l'hôpital n'a pas été déterminée", a-t-il ajouté.

"Les troupes de Tsahal sont informées de l'importance d'agir avec précaution lorsqu'elles s'approchent d'un hôpital, surtout si l'on considère que les terroristes de Gaza ouvrent régulièrement le feu à proximité des hôpitaux", a assuré le porte-parole.

La Jordanie disposait déjà d'un hôpital militaire de campagne dans la ville de Gaza (nord) avant la guerre. Elle a mis en place un second hôpital à Khan Younès après que le conflit a éclaté.

Depuis le début de la guerre de Gaza, déclenchée le 7 octobre 2023, plusieurs hôpitaux ont été touchés.

En décembre, le ministère de la Santé de Gaza avait fait état de dégâts causés par une frappe sur l'hôpital de campagne jordanien à Khan Younès.

Mi-novembre, une frappe à proximité de l'autre hôpital jordanien à Gaza avait blessé sept soignants.

Plus de 24.400 Palestiniens, en grande majorité des femmes, des enfants et des adolescents, ont été tués dans la bande de Gaza par les bombardements et les opérations militaires israéliennes, selon le ministère de la Santé de Gaza.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique