Jeudi, 25 avril 2024
International > Monde Arabe >

Israël n'a atteint aucun objectif à Gaza, estime le chef du Hezbollah

AFP, Dimanche, 14 janvier 2024

Le chef du Hezbollah libanais a estimé dimanche 14 janvier 2024 qu'Israël avait "échoué" à atteindre ses objectifs à Gaza, ce qui le contraindra à négocier, alors que sa guerre contre Gaza entre dans son centième jour.

s
Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah libanais a estimé dimanche qu'Israël avait "échoué" à atteindre ses objectifs à Gaza. Photo : AFP

"Qu'est ce que l'ennemi a réalisé durant cent jours, à part tuer?", a lancé Hassan Nasrallah dans un discours télévisé commémorant la mort d'un haut responsable militaire du puissant mouvement, Wissam Tawil, tué lundi 8 janvier par Israël dans le sud du Liban.

"Il n'a remporté aucune victoire réelle ou semblant de victoire. Il a échoué dans l'atteinte de ses objectifs déclarés, à moitié déclarés et implicites", a-t-il ajouté.

Depuis la guerre dans la bande de Gaza déclenchée le 7 octobre, Israël a juré d'anéantir le Hamas, et pilonne sans relâche faisant au moins 23.968 morts, principalement des femmes, adolescents et enfants, selon le dernier bilan du ministère de la Santé de Gaza.

Depuis le 8 octobre, les échanges de tirs transfrontaliers entre le mouvement libanais, qui dit intervenir en soutien au Hamas, son allié, et l'armée israélienne sont quotidiens.

De leur côté, les Houthis, des rebelles yéménites soutenus par l'Iran, multiplient les attaques contre des navires qui seraient liés à Israël, en solidarité avec les Palestiniens de Gaza.

Des combattants iraqiens soutenus par Téhéran revendiquent également des attaques contre des bases abritant des troupes américaines en Syrie et en Iraq.

"Si on continue sur cette voie, que ce soit à Gaza, en Cisjordanie, au Liban, au Yémen ou en Iraq, le gouvernement ennemi n'aura d'autre choix que d'accepter les conditions de la résistance à Gaza et donc de mettre fin à l'agression contre Gaza et de négocier", a estimé Hassan Nasrallah.

En plus de trois mois de violences à la frontière, 190 personnes ont été tuées au Liban, parmi lesquelles au moins 141 combattants du Hezbollah, et plus de 20 civils, selon un décompte de l'AFP.

Le Hezbollah annonce quotidiennement des tirs sur des cibles militaires israéliennes, tandis que l'armée israélienne réplique par des frappes aériennes et des tirs d'artillerie contre "les infrastructures" du parti et les combattants près de la frontière.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique