Mercredi, 24 avril 2024
International > Monde Arabe >

Londres : des milliers de personnes défilent à nouveau pour soutenir les Palestiniens

AFP, Samedi, 13 janvier 2024

London
Des militants et partisans pro-palestiniens affichent un grand drapeau palestinien lors d'une marche nationale pour la Palestine dans le centre de Londres. Photo : AFP

Des milliers de personnes ont marché samedi à Londres lors de la septième manifestation de soutien aux Palestiniens de Gaza depuis le 7 octobre, réclamant un cessez-le-feu "immédiat" et fustigeant le soutien apporté par le gouvernement britannique à Israël au 99e jour du conflit.

Après une pause pendant les fêtes de fin d'année, la mobilisation est repartie de plus belle dans la capitale britannique comme dans une trentaine d'autres pays du monde, avec une marche au départ de la City et en direction de Parliament Square, où se trouve le palais de Westminster.

Dans le cortège, composé de manifestants de tous les âges venus pour beaucoup en famille, des pancartes appelaient à "cesser de bombarder les enfants" à Gaza, mélangées à des rameaux d'oliviers, des drapeaux arc-en-ciel avec le slogan "Paix" et des centaines de drapeaux palestiniens.

D'autres pancartes, représentant le Premier ministre britannique Rishi Sunak aux côtés du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et du président américain Joe Biden, exhortaient le Royaume-Uni à "cesser de financer le génocide", certains manifestants affichant leur "honte d'être Anglais".

"C'est très frustrant de voir que le monde ne fait rien, que nos représentants ne font rien (...) j'espère qu'à l'avenir notre gouvernement défendra ce qui est juste et s'opposera au meurtre d'enfants innocents", a déclaré à l'AFP Dipesh Kothar, dentiste de 37 ans, venu avec sa compagne et leur fille de deux ans.

"Nous voulons montrer au peuple de Palestine que nous sommes avec eux et nous élever contre notre gouvernement", a abondé Maleeha Ahmed, 27 ans, qui travaille au sein du service public de santé NHS. "Nous voulons montrer clairement qu'on ne soutient pas sa politique."

Vendredi, des frappes américaines et britanniques ont visé des sites militaires tenus par les Houthis, qui contrôlent de vastes régions du Yémen, relançant les craintes d'un débordement régional de la guerre à Gaza.

Dans le contexte de la guerre à Gaza, la tension est montée en mer Rouge ces dernières semaines avec des attaques des Houthis visant le trafic maritime en solidarité avec la bande de Gaza.

Entrée samedi dans son 99e jour, la guerre à Gaza a été le 7 octobre, qui a fait environ 1.140 morts, essentiellement des civils, selon un décompte de l'AFP à partir du bilan israélien.

Les opérations militaires menées depuis dans la bande de Gaza par Israël ont tué 23.843 personnes et fait plus de 60.300 blessées, selon le dernier bilan du ministère de la Santé du Hamas.

Un rassemblement de soutien à Israël aura également lieu dimanche dans la capitale britannique, après une manifestation à vélo pour réclamer la libération des quelque 250 otages toujours détenus par le Hamas.

 

* cet article a été modifié par Ahraminfo

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique