Vendredi, 12 juillet 2024
International > Monde Arabe >

Les Houthis : les raids américains et britanniques ne resteront pas sans réponse

Laila Ahmed , Vendredi, 12 janvier 2024

Le porte -parole militaire des Houthis a recensé cinq morts et six blessés, suite aux frappes qui ont ciblé des sites militaires dans la capitale Sanaa et la ville portuaire de Hodeïda pendant la nuit.

s
Le porte-parole militaire des Houthis Yahya Saree. Photo : AFP

Les frappes lancées dans la nuit par les Etats-Unis et le Royaume-Uni sur le Yémen ne resteront pas sans réponse, a affirmé vendredi 12 janvier, le porte-parole militaire des Houthis Yahya Saree sur son compte Telegram, ajoutant que les attaques contre les navires en mer Rouge se poursuivront.

« Les forces armées yéménites confirment qu’elles continueront d’empêcher la navigation des navires israéliens qui se dirigent vers les ports palestiniens occupés dans les mers Arabe et Rouge », a affirmé  le porte-parole militaire. 

« L’ennemi américano-britannique (…) a mené 73 raids, ciblant la capitale Sanaa, et les gouvernorats de Hodeidah, Taïz, Hajjah et Saada », a t il précisé. Ces raids ont entraîné, d'après lui la mort de cinq personnes et blessé six autres membres des forces armées des Houthis.

Les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont mené dans la nuit, avec leurs alliés parmi lesquels l'Australie, le Canada et Bahreïn, des frappes aériennes contre les rebelles Houthis. Les frappes ont visé des sites militaires dans la capitale Sanaa et les gouvernorats de Hodeidah, Taïz, Hajjah et Saada, a indiqué le porte-parole militaire des Houthis.

Dans une déclaration commune, Washington, Londres et huit de leurs alliés parmi lesquels l'Australie, le Canada et Bahreïn ont souligné que l'opération, menée dans un contexte de forte tension régionale, visait à la "désescalade" et à "restaurer la stabilité en mer Rouge".

Les Houthis, proches de l'Iran et qui contrôlent une grande partie du Yémen, ont mené, depuis le 19 novembre, 27 attaques de missiles et drones près du détroit stratégique de Bab el-Mandeb, selon l'armée américaine.

Ils disent cibler les navires commerciaux liés à Israël, en solidarité avec les Palestiniens de la bande de Gaza, théâtre d'une guerre dévastatrice depuis le 7 octobre.





 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique