Mercredi, 24 avril 2024
International > Monde Arabe >

Neuf soldats blessés en Israël par des tirs depuis le Liban :armée israelienne

AFP, Mardi, 26 décembre 2023

L'armée israélienne a annoncé mardi 26 décembre que neuf de ses soldats ainsi qu'un civil avaient été blessés par des tirs de missile du Hezbollah libanais dont un a touché une église dans un village arabe qu'Israël avait détruit en 1951.

israel

L'armée israélienne a annoncé mardi que neuf de ses soldats ainsi qu'un civil avaient été blessés par des tirs de missile du Hezbollah libanais dont un a touché une église dans un village arabe qu'Israël avait détruit en 1951.

L'armée a ensuite annoncé que neuf soldats avaient été blessés, dont un sérieusement, par un nouveau tir du Hezbollah en portant secours au civil blessé dans l'église.

La résolution 1701, adoptée pour mettre fin à la guerre entre Israël et le Hezbollah en 2006, stipule que seules l'armée libanaise et la Force intérimaire de l'ONU au Liban (Finul) soient déployées entre la frontière et le fleuve Litani.

Le Hezbollah a revendiqué mardi plusieurs tirs sur des positions militaires dans le nord d'Israël, affirmant notamment avoir visé une caserne avec des "missiles de type Burkan".

Les habitants d'Iqrit avaient été chassés de leurs terres par l'armée israélienne peu après la fondation de l'Etat d'Israël en 1948.

L'église touchée mardi par le missile selon l'armée, ainsi qu'un cimetière, sont les seuls vestiges qui restent du village que l'armée israélienne avait détruit le soir de Noël en 1951 pour empêcher le retour de ses habitants après une décision de la Cour suprême israélienne.

Depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, les échanges de tirs entre Israël et le Hezbollah sont quasi-quotidiens à la frontière.

Les violences à la frontière ont fait plus de 150 morts du côté libanais, et au moins 13 du côté israélien, dont neuf soldats, depuis le 7 octobre.

Deux personnes ont été blessées mardi par des tirs israéliens dans la localité libanaise de Touline, à 10 km de la frontière libano-israélienne, selon l'agence de presse nationale libanaise (NNA).

Le 20 novembre, NNA avait rapporté que l'église Saint-George, dans le village de Yaroun, avait subi d'"importants dégâts" après avoir été touchée par des tirs de l'artillerie israélienne.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique