Dimanche, 26 mai 2024
International > Monde Arabe >

Gaza : "Aucun endroit n'est sûr" rappelle l'ONU après un nouvel ordre d'évacuation israélien

AFP, Samedi, 23 décembre 2023

L'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) à Gaza a affirmé samedi qu'un ordre d'évacuation de l'armée israélienne à l'intention des habitants du centre de la bande de Gaza les déplacerait vers des zones où des frappes aériennes sont en cours.

Gaza
L'Unrwa a affirmé que le dernier ordre d'évacuation concernait "plus de 150.000 personnes. Photo: AFP

L'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) à Gaza a affirmé samedi 23 décembre, qu'un ordre d'évacuation de l'armée israélienne à l'intention des habitants du centre de la bande de Gaza les déplacerait vers des zones où des frappes aériennes sont en cours.

Dans des publications sur ses réseaux en arabe vendredi, l'armée israélienne a sommé les habitants du camp de réfugiés de Bureij et des environs à "partir immédiatement pour leur propre sécurité" vers un secteur présenté comme sûr à Deir el-Balah, à sept kilomètres plus au sud.

"L'armée israélienne ordonne simplement aux gens de se déplacer vers des zones où des frappes aériennes sont en cours. Aucun endroit n'est sûr, (il n'y a) nulle part où aller", a réagi sur X le directeur de l'Unrwa à Gaza, Thomas White.

"Les gens à Gaza sont des êtres humains. Ils ne sont pas des pièces sur un échiquier - beaucoup ont déjà été déplacés plusieurs fois", a-t-il ajouté.

L'Unrwa a affirmé que le dernier ordre d'évacuation concernait "plus de 150.000 personnes".

"Pour étendre les opérations militaires en cours, les autorités israéliennes ont encore émis des ordres d'évacuation pour les habitants de la zone centrale de Gaza, les enjoignant de se déplacer vers des zones où des frappes aériennes sont en cours", a écrit l'agence sur son compte X. "Il n'y a nulle part où les gens peuvent aller. Aucun endroit n'est sûr".

Des milliers de Palestiniens ont fui vendredi le centre de la bande de Gaza vers le sud après le dernier ordre d'évacuation de l'armée israélienne, selon des témoins.

D'après l'ONU, 1,9 millions d'habitants, soit 85% de la population de Gaza, ont été déplacés depuis le début de la guerre.

Au moins 20.057 personnes --majoritairement des femmes, des enfants et des adolescents-- ont été tuées à Gaza depuis le début de l'offensive de l'armée israélienne de représailles, selon les autorités du Hamas.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique