Mercredi, 24 juillet 2024
International > Monde Arabe >

Des bombardements israéliens visent l'hôpital Al-Amal à Gaza, selon le Croissant Rouge

Laila Ahmed , Jeudi, 21 décembre 2023

La situation de la plupart des hôpitaux dans la bande de Gaza reste alarmante, avec des bombardements continus et un siège imposé par les forces israéliennes.

as
Des blessés palestiniens transportés à l'hôpital Nasser de Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza, suite aux bombardements israéliens du 15 décembre 2023.Photo : AFP

Le Croissant Rouge palestinien annonce, jeudi 21 décembre, un bombardement aux alentours de l'hôpital Al-Amal à Khan Yunis, au sud de la bande de Gaza, signalant que des éclats d'obus ont été lancés sur le bâtiment. 

« Un état de terreur et de panique règne sur les malades et les déplacés », a prévenu le Croissant-Rouge. 

Au nord de Gaza, la situation est alarmante. L'hôpital Al-Awda à Jabaliya est assiégé par les forces d'occupation israéliennes pour le 16ème jour consécutif, selon le compte facebook de l'hôpital.

« 240 personnes sont coincées à l'intérieur de l'hôpital Al Awda, et 12 personnes ont été arrêtées à l'intérieur de l'hôpital et emmenées vers une destination inconnue », a indiqué la page officielle. 

Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) en Palestine a indiqué, mercredi que « neuf des 36 hôpitaux de Gaza sont opérationnels, quoique partiellement, tous situés dans le sud ».

L’OCHA a également annoncé que les neufs hôpitaux en question, font face à un manque d’électricité et de carburant pour les générateurs, sans compter les pénuries en termes d’approvisionnement.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (l'OMS), quatre hôpitaux du nord fournissent des services extrêmement limités aux patients.

Ces hôpitaux ne sont pas accessibles et ne peuvent pas accueillir de nouveaux patients, d’autant plus qu’ils sont entourés par les chars et les forces israéliennes.

Ces dernières ont, par ailleurs, attaqué mardi l'hôpital Al-Ahli, à l'est de Gaza, détruisant l'entrée principale, et arrêtant des patients, ainsi que des membres du personnel médical.

Le gouvernement Palestinien à Gaza a annoncé mercredi que les opérations militaires israéliennes avaient fait 20.000 morts à Gaza depuis le début de la guerre, dont au moins 8.000 enfants et 6.200 femmes.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique