Mercredi, 24 avril 2024
International > Monde Arabe >

La mort d'une mère et de sa fille dans la paroisse de la Sainte Famille à Gaza est « meurtre de sang-froid » : Archevêque de Westminster

Ahraminfo , Lundi, 18 décembre 2023

La plus haute personnalité catholique du Royaume-Uni, le cardinal Vincent Nichols, archevêque de Westminster, a annoncé lundi 18 décembre lors d’un entretien avec Sky News, qu’il ne croit pas les affirmations d’Israël à propos du meurtre d’une mère et sa fille samedi 16 décembre par un soldat israélien.

Nichols
cardinal Vincent Nichols. Diocese of Westmonster website

Le cardinal Nicols archevêque de Westminster a réagi aux allégations d’Israël à propos du meurtre de deux femmes samedi 16 décembre par un soldat israélien proche de la seule église catholique de Gaza « Cela s'est produit dans ce qui a été clairement désigné comme un lieu d'église, et je ne peux pas croire un seul instant qu'il contienne des lance-roquettes [comme le prétend Israël] ».

Le Patriarcat latin de Jérusalem a annoncé qu’ un  soldat israélien a abattu samedi 16 décembre deux femmes à l'intérieur de la paroisse de la Sainte Famille dans la ville de Gaza. Le cardinal de Westminster a ajouté qu’il s’agissait « C'est certainement un meurtre de sang-froid ». Et le pape a ajouté que cela pouvait être interprété comme du terrorisme.

Selon un communiqué du Patriarcat, la mère et la fille se dirigeaient vers le couvent des sœurs, lorsque des coups de feu ont éclaté. « L'une a été tuée alors qu'elle tentait de transporter l'autre en lieu sûr", a indiqué le communiqué en ajoutant « C'est une communauté qui, depuis octobre, a hébergé et soigné des centaines de personnes ».

« Ce qui me laisse absolument perplexe, c'est que cela ne fait rien pour promouvoir le droit d'Israël à se défendre », a dit le Cardinal et d’ajouter « Je pense que c'est difficile à croire, franchement, parce que les habitants de Gaza et le cardinal archevêque de Jérusalem n'ont pas l'habitude de mentir »

Le pape François avait, de son côté, dénoncé dimanche 17 décembre la mort des deux femmes dans une paroisse catholique à Gaza où "des civils sans défense" sont visés par des tirs et des bombardements.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique