Mercredi, 24 avril 2024
International > Monde Arabe >

Un nouveau projet de résolution présenté par les Emirats arabes unis pour un cessez-le feu à Gaza sera débattu la semaine prochaine au conseil de sécurité

Dalia Farouq , Dimanche, 17 décembre 2023

Après un rejet, les Emirats arabes unis tenteront une deuxième fois d'obtenir l'approbation du conseil de sécurité pour un Cessez-le-feu à Gaza.

s
Le Conseil de sécurité durant une ancienne séance pour voter un projet de résolution sur un Cessez- le-feu immédiat à Gaza. Photo : AFP

Le Conseil de sécurité votera, la semaine prochaine, un projet de résolution présenté par les Emirats arabes unis, exigeant un cessez‑le‑feu à Gaza, rapporte la chaîne de télévision égyptienne « Al Qahera News ».

Cette résolution appelle à un arrêt rapide et durable de tout acte d’hostilité à Gaza, ainsi qu’à la facilité logistique de l’acheminement des aides humanitaires.

Ce n’est pas la première fois que les Emirats arabes unis présente une résolution à cet égard au conseil de sécurité, qui a échoué à faire adopter une résolution concernant l’établissement d’un cessez- le feu à Gaza.

Le 8 décembre dernier, suite au veto des États-Unis, le Conseil de sécurité a rejeté un projet de résolution exigeant un cessez-le-feu à Gaza, qui a recueilli 13 voix « pour » et l’abstention du Royaume-Uni. 

Cette résolution constituée de trois paragraphes et présentée par les Émirats arabes Unis, exigeait un cessez-le-feu humanitaire immédiat, la libération immédiate et inconditionnelle de tous les otages, ainsi que l’assurance d’un accès humanitaire. Elle exigeait aussi que toutes les parties s’acquittent des obligations que leur impose le droit international, notamment pour ce qui est de la protection des civils. 

Les Émirats arabes unis ont rassemblé près de 97 coauteurs dont des dirigeants et des organisations humanitaires. L’appel exceptionnel du Secrétaire général, qui a invoqué l’Article 99 de la Charte des Nations Unie constitue également un soutien sans précédent.

A noter que plusieurs autres projets de résolutions sur la guerre à Gaza, dont celui du 16 octobre présenté par la Russie appelant à un « cessez-le-feu humanitaire immédiat », ont été rejeté au Conseil de sécurité. 

Le mercredi 18 octobre, les États-Unis se sont opposés via un veto, à un texte présenté par le Brésil qui appelait à des « pauses humanitaires » pour fournir de l'aide à des millions de personnes dans la bande de Gaza.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique