Jeudi, 20 juin 2024
International > Monde Arabe >

Pas de sapins cette année dans les églises de la Cisjordanie

Maha Salem , Mardi, 12 décembre 2023

En signe de solidarité avec Gaza, les évêques des églises de Jérusalem ont appelé tous les paroissiens à restreindre les célébrations de Noël et à collecter des dons pour les victimes de Gaza.

Beit Lahm
Une des églises de Bethléem a remplacé son sapin de Noël par une maquette d'enfant au milieu des décombres.

Chaque décembre, les regards du monde se tournent vers la ville de Bethléem, en Cisjordanie en Palestine, pour suivre les célébrations de Noël. Cette année, la situation est différente.

Selon un rapport publié par la chaîne Al-Qahera News, « chaque année, un grand sapin avec de très belles décorations allume la cour de l'église de la Nativité pendant cette période. Mais le mois de décembre de cette année a pris une autre allure, car l'agitation de la ville s'est transformée en un silence complet. Les images de joie se sont transformées en traits de tristesse et de chagrin, tandis que les lumières de Bethléem s'éteignent jusqu’à devenir une ville fantôme. Cette scène est la première du genre à cause de la tragédie vécue par les habitants de Gaza ».

En signe de solidarité avec Gaza, les municipalités et les églises de Bethléem et de Ramallah ont annoncé, le 3 décembre, l'annulation des célébrations de Noël en Cisjordanie. Ainsi, les évêques des églises de Jérusalem ont appelé tous les paroissiens à restreindre les célébrations et à collecter des dons pour les victimes de Gaza.

Selon le rapport de la chaîne Al-Qahera News, « la tristesse qui secoue la ville ne s'arrête pas là. L'agression israélienne en cours depuis le 7 octobre dernier a conduit à des craintes des touristes dépassant leur peur de la propagation du Covid-19 ».

Une des églises de Bethléem a remplacé son sapin de Noël par une maquette d'enfants au milieu des décombres.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique