Vendredi, 14 juin 2024
International > Monde Arabe >

Grève générale en Cisjordanie lundi pour protester contre la guerre israélienne contre Gaza

Racha Darwich , Lundi, 11 décembre 2023

Les Palestiniens de Cisjordanie et à Jérusalem-Est expriment leur solidarité avec leurs confrères de Gaza et poursuivent une grève générale qui paralyse tous les aspects de la vie.

Gaza
Grève générale à Naplouse en Cisjordanie. Photo: AFP

Une grève générale a lieu en Cisjordanie et à Jérusalem-Est pour protester contre les agressions israéliennes qui se poursuivent pour le 66e jour dans la bande de Gaza, et les massacres commis par les forces d’occupation qui bombardent les civils, les domiciles, les hôpitaux et les abris.

« La grève locale, à l’appel des forces nationales palestiniennes, a paralysé tous les aspects de la vie, y compris les transports publics, l’éducation, les banques, les magasins et toutes sortes d’entreprises, alors que des appels à des manifestations de masse ont été lancés dans toutes les villes. », a déclaré l’agence de presse palestinienne Wafa.

Dans un communiqué, les forces nationales palestiniennes ont appelé à « descendre dans les rues et sur les places des villes, des villages et des camps de réfugiés, pour exprimer l’unité du sang et du destin avec les civils isolés et pour envoyer un message au monde que notre peuple s’opposera fermement aux tentatives de déportation. Notre lutte légitime se poursuivra jusqu’à ce que la liberté et l’indépendance soient acquises ».

Ces mesures s’inscrivent dans le cadre d’un mouvement mondial plus global exigeant la fin de l’agression contre la bande de Gaza en solidarité avec le peuple palestinien.

Cette grève coïncide avec l’échec d’une résolution Conseil de sécurité obligeant Israël à mettre fin à la guerre contre Gaza à cause d’un veto américain.

Des activistes et des influenceurs de plusieurs pays avaient appelé à une grève générale mondiale pour la bande de Gaza, qui souffre des bombardements israéliens depuis plus de deux mois, tuant environ 18 000 Palestiniens, pour la plupart des enfants et des femmes, et blessant des dizaines de milliers de civils.

Le hashtag « strikeforgaza » (grève pour Gaza) a envahi les réseaux sociaux, dans un appel à une grève dans le monde entier pour condamner ce qu’ils ont appelé « les massacres israéliens contre les Palestiniens à Gaza » et pour exiger un cessez-le-feu.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique