Samedi, 13 avril 2024
International > Monde Arabe >

Une forte attaque de drones du Hezbollah sur Israël

AFP, Dimanche, 10 décembre 2023

s
Une attaque de drones du Hezbollah lancée depuis le sud Liban a visé des soldats Israéliens. Photo : AP

Plusieurs soldats israéliens ont été blessés dimanche 10 décembre après une attaque de drones du Hezbollah lancée depuis le sud Liban, a annoncé l'armée israélienne, qui a échangé des tirs avec le mouvement libanais pro-iranien et allié du Hamas.

"Deux soldats de l'armée israélienne ont été blessés, et un certain nombre d'autres soldats ont été légèrement blessés par des éclats d'obus et par l'inhalation de fumée", a indiqué l'armée dans un communiqué, ajoutant que les soldats avaient été transportés à l'hôpital.

Le bouclier antimissile israélien a également abattu deux "cibles aériennes suspectes venant du Liban", selon ce communiqué.

L'armée israélienne ne précise pas si les soldats ont été blessés par des débris ou par une frappe de drone.

Le Hezbollah, allié du Hamas, a déclaré de son côté avoir utilisé des "drones de combat" pour cibler "un centre de commandement" de l'armée israélienne, affirmant que son attaque de dimanche 10 décembre avait fait plusieurs victimes.

Le mouvement libanais pro-iranien a également indiqué avoir ciblé des installations à Jal al-Alam, désignant une position militaire israélienne à la frontière, proche de la ville libanaise de Naqoura.

Une source proche du Hezbollah, ayant requis l'anonymat, a précisé à l'AFP que le mouvement chiite considérait la position de Jal al-Alam comme une cible clé en raison des équipements de surveillance israéliens qui s'y trouvent.

Plusieurs frappes israéliennes, le long de la zone frontalière, ont été rapportées dimanche par l'agence nationale de presse libanaise (NNA).

L'armée israélienne a confirmé que des avions de combat avaient mené "une vaste série de frappes contre des cibles terroristes du Hezbollah sur le territoire libanais".

Depuis le 7 octobre et la guerre entre Israël et le Hamas, les violences à la frontière ont fait plus de 120 morts au Liban, dont une majorité de combattants du Hezbollah et plus de 15 civils incluant trois journalistes, selon un décompte de l'AFP.

Un soldat libanais a été tué par des frappes israéliennes dont l'armée a reconnu l'incident et affirmé que les forces armées libanaises n'étaient pas la cible.

Six soldats et quatre civils israéliens ont été tués dans la zone frontalière du Liban, selon l'armée.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique