Mercredi, 24 juillet 2024
International > Monde >

Suède: l'Iran nie instrumentaliser les gangs contre Israël

AFP , Vendredi, 31 mai 2024

s
Archives - Des officiers près de l’ambassade d’Israël à Stockholm, en Suède. Photo : AP

L'ambassade d'Iran à Stockholm a dénoncé vendredi des "fausses informations" après les accusations des services de renseignement suédois selon lesquels Téhéran a recours à des gangs criminels pour commettre des actes violents contre Israël et ses intérêts en Suède.

"Prêter attention à la source de ces informations montre clairement qu'elles sont fausses", a déclaré la représentation diplomatique iranienne dans un communiqué publié sur son site.

Jeudi, le quotidien suédois Dagens Nyheter (DN), citant des documents du Mossad, les services de renseignement israéliens, a écrit que le chef du réseau Foxtrot - l'un des principaux gangs de Suède - Rawa Majid, et son principal rival Ismail Abdo, qui dirige le gang Rumba, travaillent désormais pour des intérêts iraniens.

Quelques heures après la publication de ces informations, les services de renseignement suédois ont confirmé lors d'une conférence de presse que "le régime iranien utilisait des réseaux criminels pour commettre des actes de violence contre d'autres États" sur le territoire suédois.

Ceux-ci visent en particulier "des intérêts, cibles et activités israéliens et juifs en Suède", ont-ils précisé.

Cette mise en cause intervient deux semaines après que des coups de feu "suspects" ont été tirés à proximité de l'ambassade d'Israël à Stockholm, et trois mois après qu'un "engin activé" a été retrouvé dans son enceinte.

L'ambassadeur d'Israël avait alors évoqué une "tentative d'attentat".

"Malheureusement, certains médias suédois ont cité les affirmations fausses et sans fondement des médias et des institutions affiliées à ce régime brutal (Israël, ndlr) et ont publié des déclarations fausses et fabriquées contre la République islamique d'Iran", ajoute le communiqué de l'ambassade d'Iran.

L'Iran "s'attend à ce que les médias suédois ne fassent pas confiance aux affirmations et aux rapports publiés par le régime israélien" et qu'ils oeuvrent pour "la fin des crimes du régime sioniste en Palestine".

Le chargé d'Affaires iranien a été convoqué par le ministre suédois des Affaires étrangères vendredi.

"La Suède ne sera pas une plateforme où les acteurs étatiques utilisent les réseaux criminels pour promouvoir leurs propres intérêts", a indiqué jeudi à l'AFP Tobias Billström dans un message.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique