Mercredi, 17 juillet 2024
International > Monde >

Sommet sur l'Ukraine en Suisse: Pékin juge "difficile d'y participer" en l'état

AFP , Vendredi, 31 mai 2024

s
Archive - La présidente de la Confédération, Viola Amherd, et le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, tentaient, de convaincre les chefs d'État de participer au sommet. Photo : AFP

La Chine a estimé vendredi qu'il lui serait "difficile", dans les conditions actuelles, de participer au Sommet pour la paix en Ukraine prévu en juin en Suisse.

"Il existe un décalage évident entre d'un côté les dispositions prises pour la conférence et de l'autre les demandes de la Chine et les attentes générales de la communauté internationale, ce qui rend difficile la participation de la Chine", a déclaré Mao Ning, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

La Chine se dit officiellement neutre dans ce conflit mais n'a jamais condamné l'invasion de l'Ukraine par la Russie en février 2022 et a accueilli le président russe Vladimir Poutine sur son sol à plusieurs reprises depuis le début de la guerre.

Pékin appelle régulièrement au respect de l'intégrité territoriale de tous les pays (sous-entendu Ukraine comprise) mais exhorte aussi à prendre en considération les préoccupations de sécurité de la Russie.

"La Chine a toujours insisté sur le fait que la Conférence internationale de paix devait être reconnue à la fois par la Russie et par l'Ukraine, permettre la participation égale de toutes les parties et une discussion juste de tous les plans de paix", a indiqué Mao Ning vendredi lors d'un briefing de presse régulier.

"Sinon, la conférence pourra difficilement jouer un rôle substantiel dans le retour de la paix", a-t-elle ajouté.

Mais "nous continuerons de promouvoir des discussions de paix à notre manière, nous resterons en communication avec toutes les parties et nous travaillerons ensemble pour un règlement politique de la crise ukrainienne", a assuré Mao Ning.

Dimanche, le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait exhorté ses homologues américain et chinois à participer à la Conférence sur la paix en Ukraine (15 et 16 juin) dont la Russie, qui n'est pas invitée, prédit d'ores et déjà l'échec.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique