Samedi, 22 juin 2024
International > Monde >

Londres opposé à une offensive à Rafah sans "plan clair" pour protéger la population

AFP , Dimanche, 12 mai 2024

​Israël ne devrait pas mener une offensive à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, sans "un plan absolument clair" pour protéger la population, a déclaré dimanche le chef de la diplomatie britannique David Cameron.

s
Le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron. Photo : AFP

Israël ne devrait pas mener une offensive à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, sans "un plan absolument clair" pour protéger la population, a déclaré dimanche le chef de la diplomatie britannique David Cameron.

"Pour qu'il y ait une offensive majeure à Rafah, il faudrait qu'il y ait un plan absolument clair sur la façon de sauver des vies, de déplacer les gens", a dit le ministre des Affaires étrangères sur la télévision Sky News.

"Nous n'avons pas vu de tel plan, c'est pourquoi nous ne soutenons pas" une offensive à Rafah, a-t-il poursuivi.

"Sans plan pour protéger la population, (...) il serait extrêmement dangereux de tenter une offensive majeure", a ajouté David Cameron, soulignant que "des centaines de milliers de personnes" se sont réfugiées dans cette ville après avoir fui d'autres zones de la bande de Gaza.

L'armée israélienne a mené samedi de nouveaux bombardements meurtriers dans la bande de Gaza notamment à Rafah, et ordonné de nouvelles évacuations de cette ville menacée d'une offensive terrestre d'envergure.

Défiant les mises en garde internationales contre une offensive majeure, les troupes israéliennes mènent depuis mardi des incursions dans l'est de la ville.

Le président américain Joe Biden a averti Israël, mercredi, qu'il cesserait de lui fournir des obus d'artillerie et d'autres armes s'il attaquait Rafah.

Concernant l'aide humanitaire à Gaza, David Cameron a estimé qu'Israël devait "faire mieux". "J'ai dit à de nombreuses reprises que je n'étais pas satisfait des mesures prises par Israël en matière d'aide humanitaire", a-t-il déclaré, ajoutant qu'il y avait "quelques signes" d'amélioration, "mais pas assez rapidement".

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique