Lundi, 22 juillet 2024
International > Monde >

Le patron de Tesla Elon Musk en visite en Chine, plus gros marché pour les véhicules électriques

AFP , Dimanche, 28 avril 2024

s
Des voitures Tesla stationnées sur un terrain dans une installation de service Tesla. Photo : AFP

Le patron du constructeur automobile américain Tesla, Elon Musk, a rencontré dimanche à Pékin le numéro deux chinois, le Premier ministre Li Qiang, qui lui a promis que le pays resterait "toujours" ouvert aux entreprises étrangères.

Elon Musk était arrivé plus tôt dans la journée pour son deuxième voyage en moins d'un an en Chine, plus gros marché au monde pour les véhicules électriques.

Il est venu "à l'invitation du Conseil chinois pour la promotion du commerce international", selon la télévision publique CCTV. Cette visite n'avait pas été annoncée à l'avance.

Selon CCTV, M. Li a déclaré durant leur rencontre que "l'immense marché chinois sera toujours ouvert aux entreprises à capitaux étrangers".

"La Chine tiendra parole et continuera à travailler dur pour élargir l'accès au marché et renforcer les garanties de service", a assuré M. Li.

Pékin fournira également aux entreprises étrangères "un meilleur environnement pour les affaires" afin que "les entreprises du monde entier puissent avoir l'esprit tranquille en investissant en Chine", a également promis le Premier ministre chinois.

La Chine présente de nombreux intérêts commerciaux pour Elon Musk. Tesla n'a pas répondu aux demandes de l'AFP pour connaître les étapes de ce voyage de M. Musk.

CCTV l'a cité tressant des louanges à "l'équipe chinoise dure au travail et intelligente" dans son usine Tesla de Shanghaï pendant sa rencontre avec M. Li.

"Tesla est désireux d'entreprendre la prochaine étape pour approfondir la coopération avec la Chine et parvenir à davantage de résultats gagnant-gagnant", a ajouté M. Musk selon CCTV.

Plus tôt dans la journée, le milliardaire avait rencontré selon CCTV Ren Hongbin, le chef du Conseil chinois pour la promotion du commerce international, "afin de discuter des prochaines étapes en termes de coopération et d'autres sujets".

Le futur

Il s'est aussi entretenu avec un haut responsable du commerce, d'après CCTV, qui a publié une photo de lui au Grand Diaoyutai de Pékin, une dépendance de l'Etat chinois.

"Il est bon de voir les véhicules électriques progresser en Chine", a-t-il dit dimanche, ont rapporté des médias proches du pouvoir, affirmant que "toutes les voitures seront électriques dans le futur".

Elon Musk est une personnalité controversée dans le monde occidental, d'autant plus depuis qu'il a racheté le réseau social X, anciennement Twitter. Il est en revanche admiré en Chine, où ses voitures Tesla sont appréciées des classes moyennes urbaines.

Sa visite intervient alors qu'une guerre des prix fait rage entre les entreprises du secteur ultra-concurrentiel des véhicules électriques, sur lequel la Chine est bien positionnée.

Elle survient également pendant le gigantesque salon automobile de Pékin.

Après s'être un temps moqué des constructeurs chinois de véhicules électriques, M. Musk a changé son fusil d'épaule en les qualifiant en 2024 d'"entreprises d'automobiles les plus compétitives au monde".

Lors du dernier trimestre 2023, le géant chinois de l'automobile BYD ("Build Your Dreams") a d'ailleurs dépassé Tesla pour devenir le premier vendeur de véhicules électriques au monde.

Titre que Tesla a récupéré au premier trimestre 2024, sans empêcher BYD de rester au sommet sur le marché chinois.

Le constructeur américain est en outre dans la tourmente en Chine: il a dû rappeler en janvier plus d'1,6 million de ses véhicules électriques pour un problème de logiciel.

Dernier espoir

Sur le réseau social Weibo, les spéculations vont bon train depuis l'arrivée de M. Musk. Beaucoup pensent qu'il participera au salon automobile dans la capitale.

Un internaute lui prête même l'intention d'y essayer un SU7 fabriqué par le géant chinois de la tech Xiaomi, modèle révélé plus tôt en 2024.

Le PDG de l'entreprise, Lei Jun, a déclaré en avril que les précommandes de ce véhicule étaient trois à cinq fois plus élevées que les attentes.

D'autres commentateurs pensent qu'Elon Musk est venu en Chine pour discuter avec des responsables de Pékin de la possibilité de commercialiser la technologie d'autopilotage ("Full Self-Driving") de Tesla sur le marché chinois.

"Le FSD est le dernier espoir de Tesla de sauver ses ventes" en Chine, a écrit un utilisateur de Weibo.

L'intérêt d'Elon Musk pour la Chine suscite des interrogations du côté de Washington. Le président américain Joe Biden a notamment déclaré en novembre 2022 que les liens du milliardaire avec des pays étrangers "méritaient" d'être examinés.

Le patron de Tesla, SpaceX et X a aussi alimenté la controverse en suggérant que l'île autonome de Taïwan devrait intégrer le territoire chinois. Une prise de position bien accueillie par Pékin, pas du tout par Taipei.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique