Samedi, 15 juin 2024
International > Monde >

Manifestations pro-palestiniennes: 100 personnes interpellées dans une université de Boston

AFP , Samedi, 27 avril 2024

​Quelque 100 personnes considérées comme des manifestants pro-palestiniens ont été interpellées samedi matin sur le campus d'une université de Boston et leur campement a été évacué par la police en tenue anti-émeute, selon un communiqué de l'établissement et des images sur les réseaux sociaux.

Boston
Des manifestants pro-palestiniens forment une chaîne humaine autour d'un campement installé à l'université Northeastern à Boston. Photo : AFP

"Dans le cadre de cette évacuation, environ 100 individus ont été interpellés par la police. Les étudiants qui ont présenté leurs cartes de Northeastern U. ont été libérés (...) Ceux qui ont refusé de prouver leur affiliation ont été arrêtés", a précisé la Northeastern University sur X (ex-Twitter) en ajoutant que des "insultes antisémites violentes" telles que "tuer des juifs" avaient été proférées sur le campus la nuit dernière.

Parti la semaine dernière de l'université new-yorkaise Columbia, ce nouvel épisode du mouvement de soutien aux Palestiniens et contre la guerre que conduit Israël dans la bande de Gaza s'est étendu à nombre de campus américains, de la Californie à la Nouvelle-Angleterre (nord-est) en passant par le sud des Etats-Unis.

"Ce qui a commencé il y a deux jours comme une manifestation étudiante a été infiltré par des organisateurs professionnels sans lien avec Northeastern U." a dénoncé cette université de Boston, la grande cité historique du nord-est des Etats-Unis qui abrite aussi la très prestigieuse Harvard.

Les étudiants interpellés sur le campus feront l'objet de "procédures disciplinaires" mais "pas de mesures juridiques", selon le communiqué.

Par ailleurs, la présidence de Columbia, épicentre du mouvement de colère d'étudiants pro-palestiniens, a indiqué qu'elle avait renoncé à faire évacuer par la police de New York (NYPD) le campement installé sur son campus mais qu'un dirigeant du mouvement avait été interdit d'entrer sur le site universitaire du nord de Manhattan après des propos jugés antisionistes dans une vidéo.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique