Dimanche, 26 mai 2024
International > Monde >

Washington et Pékin doivent maintenir une communication directe et ouverte, selon la secrétaire américaine au Trésor

AFP , Dimanche, 07 avril 2024

s
La secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen et le Premier ministre chinois Li Qiang, à Pékin. Photo : AFP

La secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen et le Premier ministre chinois Li Qiang ont affiché dimanche à Pékin une volonté commune de renforcer le dialogue, malgré les différends qui opposent les deux premières puissances économiques.

Les relations entre les Etats-Unis et la Chine ne peuvent avancer que grâce au dialogue, a fait valoir Janet Yellen à son interlocuteur.

"Nous ne pouvons progresser que si nous communiquons directement et ouvertement l'un avec l'autre", a-t-elle insisté lors d'un entretien dans le cadre solennel du Palais du peuple.

"Cela ne veut pas dire ignorer nos différences ou éviter les conversations difficiles", a tenu à préciser Janet Yellen, alors que Chine et Etats-Unis sont en désaccord sur nombre de dossiers.

"La Chine espère sincèrement que les deux pays seront des partenaires et non des adversaires", a pour sa part souligné le Premier ministre chinois, qui a la responsabilité de la politique économique dans son pays.

Réputée pragmatique, la ministre des Finances américaine effectue son deuxième séjour en Chine en moins d'un an.

Le programme de la ministre, avec d'innombrables heures de rencontres depuis son arrivée en Chine jeudi, vise à plaider la cause américaine auprès des plus hauts chefs d'orchestre de l'économie chinoise.

Ce déplacement est nécessaire pour comprendre "l'avenir économique" de la Chine, a argué dimanche Janet Yellen, alors que le pays a connu l'an dernier l'une des croissances les plus molles depuis trois décennies.

Effets à long terme 

Washington estime que les dépenses des ménages doivent jouer un rôle plus important dans l'économie chinoise, a souligné samedi devant la presse un haut responsable américain du Trésor.

Dimanche lors d'un échange avec des professeurs de l'Ecole nationale du développement à l'Université de Pékin, Mme Yellen a dit vouloir entendre leur point de vue sur "les effets potentiels à long terme des décisions politiques prises aujourd'hui".

La question des subventions que la Chine accorde à ses entreprises dans l'énergie solaire et les véhicules électriques a également figuré cette semaine en bonne place des discussions.

Les Etats-Unis craignent que les subventions massives injectées par le gouvernement chinois dans les technologies, énergies vertes, véhicules électriques ou encore batteries, n'entraînent dans le monde un raz-de-marée de produits à bas coûts qui mettraient en péril des concurrents étrangers dans ces secteurs.

Ces subventions représentent "un risque" pour l'économie mondiale car elles entraînent une "surcapacité" de production, a plaidé Mme Yellen.

Selon elle, les deux premières économies au monde ont le devoir de "gérer (leur) relation de manière responsable" face aux défis globaux de manière générale.

A ce titre, responsables chinois et américains vont entamer des discussions à propos de la coopération contre le blanchiment d'argent.

Possibilité de progrès

L'objectif est notamment de couper les financements des trafiquants de drogue, au moment où les Etats-Unis comptent sur la Chine pour enrayer la crise du fentanyl, un puissant opiacé de synthèse, utilisé dans le milieu médical mais dont l'usage peut être détourné comme drogue.

Le fentanyl est responsable de plus de 70.000 décès par overdose chaque année aux Etats-Unis, selon les autorités américaines, principalement chez les 18-49 ans.

"La visite de Janet Yellen ouvre un espace pour tester la possibilité de progrès" dans la relation Pékin-Washington, déclare à l'AFP Ryan Hass, spécialiste de la Chine au groupe de réflexion américain Brookings Institution.

Selon Hass, ce déplacement "met en exergue que les Chinois reconnaissent la nécessité de s'attaquer aux surcapacités et qu'ils sont prêts à envisager une coopération en matière de lutte contre le blanchiment d'argent".

Pour autant, seul le temps dira si ces efforts se traduiront en progrès tangibles, a toutefois mis en garde l'expert.

Janet Yellen doit s'entretenir dimanche avec le ministre des Finances chinois Lan Fo'an.

Lundi, elle rencontrera l'ancien vice-Premier ministre Liu He, ex-responsable des questions économiques, et le gouverneur de la banque centrale chinoise Pan Gongsheng.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique