Dimanche, 19 mai 2024
International > Monde >

Le commandant de l'armée ukrainienne affirme que certaines troupes ont "peu ou pas" de munitions

AFP , Vendredi, 29 mars 2024

s
Archives - Le président ukrainien Volodymyr Zelensky et Oleksandr Syrsky en visite au poste de commandement de l’armée ukrainienne à Kupiansk, dans la région de Kharkiv. Photo : AFP

Le commandant en chef ukrainien a affirmé que ses troupes combattaient avec "peu ou pas d'armes et de munitions", appelant de nouveau les Occidentaux à en livrer "plus vite" face à une armée russe ayant accru l'utilisation de ses forces aériennes.

"Les forces de défense accomplissent des tâches tout au long de la vaste ligne de front avec peu voire pas d'armes ou de munitions", a déclaré Oleksandre Syrsky dans une rare interview accordée à l'agence ukrainienne Ukrinform et diffusée vendredi.

"Il y a quelques jours, l'avantage de l'ennemi en termes de munitions tirées était de 6 contre 1", a-t-il ajouté, jugeant que la situation était "tendue" par endroits.

Oleksandre Syrsky a pris la tête de l'armée ukrainienne en février, après le limogeage de son très populaire prédécesseur, Valery Zaloujny.

Il a affirmé que la Russie avait "augmenté de façon significative l'activité de son aviation", utilisant notamment des bombes aériennes guidées "qui détruisent nos positions".

Selon le commandant en chef, les "bombardements constants" et le manque de munitions a forcé ses hommes à se retirer d'Avdiïvka, ville forteresse récemment conquise par les Russes dans la région de Donetsk (est).

Avec davantage d'armes et de systèmes de défense antiaérienne, l'Ukraine aurait "sans aucun doute" pu garder certaines des positions qu'elle a perdues, a-t-il assuré.

Faisant écho aux propos d'autres responsables ukrainiens, il a appelé les alliés occidentaux à livrer munitions et armement "plus vite et dans des quantités suffisantes".

Oleksandre Syrsky a également affirmé que le chiffre de 500.000 soldats supplémentaires pour l'armée, évoqué par le président Volodymyr Zelensky en décembre, avait été revu à la baisse.

"Après avoir passé en revue nos ressources internes et clarifié la composition de combat des forces armées, ce chiffre a été réduit de façon significative", a-t-il dit.

L'armée ukrainienne peine à enrôler de nouvelles recrues pour remplacer ceux qui sont au front depuis longtemps et le recrutement militaire fait l'objet d'un débat de société épineux.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique