Vendredi, 14 juin 2024
International > Monde >

Le choc au Royaume-Uni après l'annonce du cancer de la princesse Kate

AFP , Samedi, 23 mars 2024

Après des semaines de rumeurs et spéculations, le Royaume-Uni est samedi sous le choc de l'annonce du cancer de la princesse Kate avec déjà de nombreuses personnes saluant le courage de la très populaire épouse de l'héritier du trône.

Kate
La princesse Kate Middleton et le prince William. Photo : AP

La famille royale britannique se trouve dans une situation inédite où deux de ses membres les plus importants, le roi et celle qui doit être la future reine, doivent se battre contre un cancer.

Les déclarations de la princesse de Galles font la Une, samedi, de la presse britannique, qui adore Kate, et voit en elle un membre modèle de la monarchie. Le mot "choc" accompagné de sa photographie recouvre plusieurs journaux.

"Brave Kate" (Courageuse Kate), écrit le tabloïd The Sun.

"Pour une fois, elle doit se concentrer uniquement sur elle-même", dit le Daily Mail.

Le Times retient les propos optimistes de la princesse: "Je vais m'en sortir", titre le quotidien.

Le roi Charles III, âgé de 75 ans, dont le cancer a été annoncé début février, s'est dit "fier du courage" de Kate, qui est l'épouse de son fils William, l'héritier du trône. Il est "resté en contact étroit avec sa belle-fille bien-aimée tout au long de ces dernières semaines", a indiqué le palais de Buckingham.

Les messages de soutien ont rapidement afflué.

Le président français Emmanuel Macron a souhaité "un rétablissement complet" à la princesse. "Votre force et votre résilience nous inspirent tous", a-t-il écrit sur le réseau social X.

"Vous êtes courageuse et nous vous aimons", a écrit sur X Jill Biden, l'épouse du président américain Joe Biden. Ce dernier a dit "prier" pour la guérison de la princesse.

Kate, dont l'absence depuis son opération mi-janvier suscitait les rumeurs les plus folles, s'est exprimée, l'air éprouvé et fatigué, dans une vidéo filmée mercredi à Windsor, à l'ouest de Londres, et diffusée vendredi.

"Les derniers mois ont été incroyablement difficiles pour toute ma famille", a dit la princesse.

"En janvier, j'ai subi une importante opération abdominale à Londres. A l'époque, on a estimé que je ne souffrais pas d'un cancer", a expliqué la princesse de 42 ans.

"Toutefois, des tests après l'opération ont révélé la présence d'un cancer", a-t-elle poursuivi, parlant d'un "énorme choc".

"Profondément émouvante" 

La princesse suit "une chimiothérapie préventive".

Ce traitement est généralement proposé après une opération pour réduire le risque de réapparition et de propagation du cancer dans l'organisme via la propagation des cellules cancéreuses dans le sang.

Tout comme Charles, Kate n'a pas précisé la nature de son cancer.

"C'est une nouvelle terrible. C'est un choc", a dit à l'AFP l'expert de la famille royale Richard Fitzwilliams. "La façon dont elle a parlé de son état de santé a été profondément émouvante", a-t-il souligné.

"Mais il ne fait aucun doute que c'est un moment très, très difficile pour l'institution de la monarchie", a-t-il ajouté, notant qu'il était "presque impossible" de planifier quoi que ce soit impliquant Charles et Kate.

L'état de santé de la princesse préoccupait depuis plus de deux mois.

Le 17 janvier, le palais de Kensington avait annoncé que Kate avait subi la veille une lourde opération de l'abdomen dans une clinique londonienne. Le palais avait alors prévenu qu'elle ne reprendrait pas ses fonctions publiques avant Pâques.

Il n'avait pas donné d'autre détail, mais avait fait passer l'information aux correspondants royaux britanniques qu'il ne s'agissait pas d'un cancer.

La longue convalescence de la princesse, habituellement l'une des femmes les plus photographiées de la planète, et l'absence d'informations ont alimenté depuis des semaines rumeurs et folles spéculations, que le palais n'est pas parvenu à arrêter.

La princesse de Galles est l'une des figures les plus populaires de la famille royale, à l'image parfaite et glamour.

Kate, William et leurs trois enfants, George, 10 ans, Charlotte, 8 ans, et Louis, 5 ans, résident dans une propriété à l'abri des regards à Windsor, à l'ouest de Londres.

Ils se sont mariés en 2011 à l'abbaye de Westminster. Souriante et élégante, elle s'est imposée au fil des ans comme une figure incontournable de la famille royale britannique.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique