Mercredi, 29 mai 2024
International > Monde >

Des combattants pro-Kiev exhortent les civils à quitter des villes frontalières russes

AFP , Mercredi, 13 mars 2024

Des volontaires russes combattants pour l'Ukraine ont annoncé mercredi des frappes sur deux grandes villes russes situées près de la frontière ukrainienne et exhorté les civils à quitter ces localités.

s
Archive - Les soldats ukrainiens se préparent à tirer un système de lance-roquettes multiples basé sur une camionnette vers les positions russes sur la ligne de front. Photo : AP

« Nous sommes contraints de frapper les positions militaires stationnées dans les villes de Belgorod et de Koursk », ont déclaré trois unités combattantes pro-Kiev sur Telegram. « Pour éviter les pertes civiles, nous appelons tout le monde à quitter ces villes immédiatement », ont-elles poursuivi.

Ses frappes interviennent alors que Kiev espère recevoir prochainement les premières livraisons d'obus collectés par la République tchèque pour l'armée ukrainienne, qui en manque cruellement pour affronter la Russie, a décalré mercredi le chef de la diplomatie ukrainienne.

« D'après les signaux préliminaires que nous avons reçus, nos gars sur la ligne de front ressentiront une augmentation de l'approvisionnement en obus dans un avenir proche », a déclaré Dmytro Kouleba lors d'une conférence de presse avec son homologue moldave Mihai Popsoi.

« La première partie des obus sera livrée dans un avenir proche. Puis, tout au long de l'année, de nouveaux lots seront livrés », a-t-il ajouté sans autre précision.

Le Premier ministre tchèque Petr Fiala a déclaré la semaine dernière que son initiative de fournir à l'Ukraine des munitions produites en dehors de l'Europe avait réuni des fonds nécessaires pour acheter 300.000 obus, révisant à la baisse les chiffres fournis plus tôt par le président.

Le chef de l'Etat Petr Pavel avait annoncé que l'Ukraine recevrait 800.000 obus dans les semaines à venir, dix-huit pays donateurs s'étant engagés à fournir un financement suffisant.

Pavel avait affirmé en février que son pays, membre de l'Union européenne et de l'OTAN et comptant 10,8 millions d'habitants, était en mesure de collecter une quantité importante d'armes pour l'Ukraine en dehors du continent, après l'échec de l'UE de fournir à Kiev des quantités promises d'obus.

Depuis des mois, les forces ukrainiennes sont confrontées à un manque de munitions alors qu'elles tentent de repousser les troupes russes, qui ont envahi le pays en février 2022.

L'an dernier, l'UE a promis de fournir à l'Ukraine d'ici mars 2024 un million de munitions, mais sa promesse n'a pas été tenue.

Article modifié par Ahraminfo

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique