Vendredi, 14 juin 2024
International > Monde >

Russie: nouvelle attaque de drone contre un site énergétique, Poutine accuse Kiev de vouloir saper les élections

AFP , Mercredi, 13 mars 2024

Une nouvelle attaque de drone a visé mercredi 13 mars un site énergétique en Russie, ciblée pour le deuxième jour consécutif depuis l'Ukraine que Vladimir Poutine a accusé de vouloir saper la présidentielle russe.

s
Un volontaire d’une unité d’autodéfense est vu par un immeuble endommagé à la suite d’une attaque de drone sur Belgorod le 13 mars 2024. Photo : AFP

L'attaque, qui a ciblé une raffinerie de pétrole à Riazan, à environ 200 km au sud-est de Moscou, intervient à deux jours du scrutin prévu en Russie du 15 au 17 mars, qui doit voir le maître du Kremlin triompher pour un nouveau mandat de six ans, en l'absence de toute opposition.

Au total, 58 drones ont visé dans la nuit et la matinée plusieurs régions russes, notamment celles de Belgorod, Briansk, Koursk et Voronej, toutes quatre frontalières de l'Ukraine, selon un communiqué du ministère russe de la Défense, assurant qu'ils ont tous été détruits.

« La raffinerie de pétrole de Riazan a été attaquée par un drone (...). Selon de premières informations, il y a des blessés », a écrit mercredi matin sur Telegram le gouverneur de la région de Riazan, Pavel Malkov.

Selon lui, à la suite de l'attaque, « un incendie s'est déclaré » dans cette raffinerie, l'un des plus grands producteurs du carburant pour le centre de Russie et contrôlée par le géant pétrolier Rosneft.

« Tous les services de secours opèrent sur les lieux », a ajouté Malkov, précisant s'y être rendu lui-même.

Un autre drone a été abattu mercredi à l'approche d'une raffinerie de pétrole dans la région de Léningrad, près de Saint-Pétersbourg (nord-ouest), a indiqué sur Telegram le gouverneur régional, Alexandre Drozdenko, soulignant que l'attaque « n'a pas fait de victimes, ni de dégâts ».

Saper les élections 

Plusieurs régions russes, notamment celles de Belgorod et de Koursk frontalières de l'Ukraine, sont visées par de multiples attaques de drones ukrainiens pour le deuxième jour consécutif, avec des sites énergétiques en ligne de mire.

Des volontaires russes combattant pour l'Ukraine ont également affirmé mardi s'être infiltrés en Russie et avoir pris le contrôle d'un village frontalier dans la région de Koursk, une incursion que l'armée de Moscou a assuré avoir repoussée.

Le président russe Vladimir Poutine a accusé mercredi l'Ukraine d'attaquer les régions russes pour tenter de saper l'élection présidentielle.

Ces attaques s'expliquent de manière "très simple. Tout cela se passe sur fond d'échecs (ukrainiens, ndlr) sur la ligne de front", a affirmé M. Poutine dans une interview à la chaîne Rossia 1 et l'agence de presse Ria Novosti, dont des extraits ont été diffusés mercredi matin.

« Néanmoins, l'objectif principal, je n'en ai aucun doute, s'ils n'arrivent pas à saper les élections présidentielles en Russie, c'est au moins de tenter d'empêcher de manière quelconque les citoyens d'exprimer leur volonté », a assuré le président russe.

Mardi, une raffinerie de pétrole visée par un drone ukrainien a pris feu dans la zone industrielle de Kstovo, dans la région de Nijni Novgorod, à 800 km de la frontière avec l'Ukraine.

Un autre incendie s'est déclaré mardi dans un complexe de carburant dans la région d'Orel, à environ 160 km de la frontière ukrainienne, également après une attaque de drone.

- Des dizaines de drones -

Mercredi, une trentaine de drones ont par ailleurs été abattus dans la région de Voronej, l'attaque ayant causé de petits dégâts sur des infrastructures locales, a écrit sur Telegram le gouverneur régional, Alexandre Goussev.

Dans la région de Briansk, huit drones ukrainiens ont été abattus, selon le gouverneur régional, Alexandre Bogomaz.

Quatre drones ont été abattus dans la matinée dans la région de Koursk, selon le gouverneur régional, Roman Starovoït.

Enfin, six drones ont été abattus dans la région de Belgorod où des lignes électriques ont été endommagées dans plusieurs localités, provoquant des coupures d'électricité, selon le gouverneur régional, Viatcheslav Gladkov.

Depuis l'été dernier, l'armée ukrainienne a multiplié les attaques de drones contre la Russie, frappant de plus en plus loin dans le territoire russe. Si la plupart des appareils sont abattus, des cibles, notamment énergétiques et industrielles, sont régulièrement touchées.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique