Lundi, 22 avril 2024
International > Monde >

Scholz annonce que l'Allemagne enquête sur une "très grave" fuite au sein de l'armée

AFP , Samedi, 02 mars 2024

Crimée
Des voitures et d’autres véhicules circulent sur le pont de Crimée au-dessus du détroit de Kertch qui relie la Russie et la péninsule de Crimée. Photo : AP

Le chancelier Olaf Scholz a annoncé samedi que l'Allemagne enquêtait de manière approfondie sur la fuite d'un enregistrement d'officiers de l'armée discutant d'éléments confidentiels concernant la guerre en Ukraine.

"Il s'agit d'une affaire très grave et c'est la raison pour laquelle elle fait désormais l'objet d'une enquête très minutieuse, très approfondie et très rapide", a déclaré M. Scholz à l'occasion d'une visite à Rome.

Vendredi, Margarita Simonyan, directrice de la chaîne russe RT soutenue par l'Etat, a mis en ligne un enregistrement audio de 38 minutes dans lequel, selon elle, des officiers de l'armée allemande discutent d'une attaque contre la Crimée le 19 février.

"Ce qui est rapporté est une affaire très sérieuse et c'est pourquoi elle fait maintenant l'objet d'une enquête très minutieuse, très intensive et très rapide", a déclaré M. Scholz lors d'une visite à Rome.

Dans l'enregistrement, on peut entendre des discussions sur l'utilisation possible par les forces ukrainiennes de missiles Taurus de fabrication allemande et sur leur impact potentiel.

Il est notamment question de viser des cibles telles qu'un pont important sur le détroit de Kertch, qui relie la Russie continentale à la Crimée, annexée par la Russie en 2014.

Les discussions portent également sur l'utilisation des missiles fournis à Kiev par la France et la Grande-Bretagne.

Les experts consultés par le magazine allemand Der Spiegel ont déclaré qu'ils pensaient que l'enregistrement était authentique.

Une porte-parole du ministère de la défense a déclaré à l'AFP qu'une enquête était en cours "pour déterminer si des communications dans le secteur de l'armée de l'air avaient été interceptées".

Kiev réclame de longue date que l'Allemagne lui fournisse des missiles Taurus, qui peuvent atteindre des cibles situées à 500 km de distance.

M. Scholz a jusqu'à présent refusé d'envoyer ces missiles, craignant que cela ne conduise à une escalade du conflit.

"Si cette histoire s'avère vraie, ce serait un événement très problématique", a déclaré Konstantin von Notz, membre du parti des Verts, à la chaîne de télévision RND.

"La question se pose de savoir s'il s'agit d'un incident isolé ou d'un problème structurel de sécurité", a-t-il ajouté.

S'exprimant lors d'un forum diplomatique en Turquie samedi, le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré que l'enregistrement indiquait que l'Ukraine et ses soutiens "ne veulent absolument pas changer de cap et veulent infliger une défaite stratégique à la Russie sur le champ de bataille".

A Moscou, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a demandé "des explications rapides de l'Allemagne" sur cette affaire. "Toute tentative d'éviter de répondre aux questions sera considérée comme un aveu de culpabilité", a-t-elle dit.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique