Mercredi, 24 avril 2024
International > Monde >

L'Iran n'hésitera pas à riposter en cas d'attaque américaine sur son sol : responsable

AFP, Lundi, 05 février 2024

La République islamique n'hésitera pas à riposter contre toute attaque américaine sur son sol, a déclaré lundi le porte-parole de la diplomatie iranienne, après que la Maison Blanche n'a pas exclu la possibilité de frapper directement l'Iran.

Nasser Kanaani
Nasser Kanaani, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères. Photo : AP

Les Etats-Unis ont mené vendredi une série de frappes contre des forces d'élite iraniennes et des groupes armés pro-iraniens en Syrie et en Irak, en réponse à la mort de trois soldats américains en Jordanie le 28 janvier.

Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, a déclaré samedi que les Etats-Unis continueront leurs représailles et n'a pas voulu exclure la possibilité d'une attaque directe contre les cibles situées en Iran.

"La République islamique n'hésitera pas à utiliser ses capacités pour donner une réponse qui fait regretter les agresseurs", a réagi lundi le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanani, lors de sa conférence de presse hebdomadaire.

"D'autres ont déjà vu cette capacité et cette puissance et calculeront cent fois avant toute mauvaise action", a-t-il ajouté.

Samedi, les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont annoncé avoir bombardé des dizaines de cibles au Yémen, en réponse aux attaques répétées menées par les rebelles Houthis soutenus par l'Iran contre des navires en mer Rouge et dans le golfe d'Aden.

M. Kanani a dénoncé les frappes en Irak, au Yémen et en Syrie comme les "actions aventureuses" et "illégales", estimant qu'elles ont été menées dans le cadre d'"une politique de soutien total" à Israël.

Les Houthis disent agir en "solidarité" avec les Palestiniens à Gaza, en proie à la guerre entre l'armée israélienne et le mouvement islamiste Hamas.

Les forces américaines ont annoncé dimanche avoir mené des frappes aériennes contre cinq missiles au Yémen, préparés pour être lancés contre des navires en mer Rouge.

Téhéran "ne cherche pas à aggraver les tensions et la crise dans la région et n'a jamais soutenu les tensions et les crises", a indiqué lundi le porte-parole iranien.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique