Mardi, 28 mai 2024
International > Monde >

Moscou juge que suspendre l'aide à l'Unrwa est une "punition collective"

AFP, Mardi, 30 janvier 2024

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a dénoncé mardi 30 janvier la suspension du financement à l'agence onusienne pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) décidée notamment par les Etats-Unis, y voyant une "punition collective" des Palestiniens.

Lavrov
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov assiste à une réunion avec le ministre gambien des Affaires étrangères Mamadou Tangara à Moscou, en Russie. Photo : AP

Douze pays ont suspendu tout versement futur à l'Unrwa, auprès de laquelle quelque 5,9 millions de Palestiniens sont enregistrés, après des accusations selon lesquelles des employés pourraient avoir été impliqués avec le Hamas.

Parmi ces nations figurent les Etats-Unis, le Canada, l'Allemagne et le Japon.

L'agence onusienne s'est séparée de son côté de douze de ses salariés.

"Ce qui s'est passé et se passe est une punition collective, interdite par le droit international humanitaire", a déclaré Sergueï Lavrov lors d'une conférence de presse avec son homologue gambien à Moscou.

Le ministre russe a appelé à une "enquête" pour établir les faits.

"Mais si cette enquête est remplacée par une punition collective de l'Unrwa et, surtout, de ceux à qui l'ONU a apporté une aide inestimable, alors je pense que c'est une mauvaise décision", a-t-il dit.

Mardi, l'OMS a regretté que la polémique autour de l'Unrwa "détourne l'attention" de la crise humanitaire à Gaza.

 

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique