Lundi, 22 avril 2024
International > Monde >

Frappes aériennes russes en Ukraine

AFP, Mardi, 23 janvier 2024

Quatre civils ont été tués et une soixantaine blessés au cours de frappes aériennes russes nocturnes visant notamment la capitale ukrainienne Kiev et la ville de Kharkiv (est), ont annoncé mardi 23 janvier les autorités locales.

Ukraine
Des secouristes travaillent sur les lieux d’un bâtiment endommagé par une attaque de roquettes russes à Kharkiv, en Ukraine. Photo : AP

Le gouverneur régional de Kharkiv, Oleg Synegoubov a indiqué que 42 personnes ont été blessées et au moins trois tuées dans la capitale régionale du même nom, située à la frontière avec la Russie.

A Pavlograd, dans la région de Dnipropetrovsk (centre), "une personne a été tuée et une autre blessée", selon le dirigeant régional, Serguiï Lyssak.

A Kiev, 20 personnes ont été blessées, a indiqué de son côté le maire de la capitale, Vitali Klitschko, précisant que "13 ont été hospitalisées, dont trois enfants".

"Une femme est en soins intensifs", a-t-il ajouté sur sa chaîne Telegram.

Un immeuble et des véhicules étaient en flammes dans le quartier Sviatochynski à Kiev, selon la même source. Dans ce même quartier, l'ogive non-explosée d'un missile a été retrouvée dans un appartement.

Dans le quartier de Pechersk, un incendie s'est déclaré dans un bâtiment "non résidentiel".

Trois autres personnes ont été blessées par des "fragments de missiles" dans la région de Kiev, a déclaré le chef de l'administration militaire, Rouslan Kravtchenko.

Selon le commandant en chef de l'armée ukrainienne, Valery Zaloujny, la Russie a visé l'Ukraine avec 41 missiles de type S-300, S-400, KH-101, KH-555, KH-55, KH-22,KH-59 et Iskander.

Au total, les défenses antiaériennes en ont abattu 21, selon la même source. Il assure que ces missiles "n'ont pas tous atteint leur cible" sans donner davantage de précisions.

L'armée ukrainienne, tout comme la Russie, ne communique pas sur ses pertes militaires, qu'il s'agisse de soldats, d'équipements ou d'infrastructures.

Moscou de son côté affirme systématiquement, après deux ans de campagne militaire qui ont vu nombre de sites résidentiels détruits et des milliers de civils mourir, ne viser que des objectifs militaires.

L'Ukraine réclame d'urgence à ses alliés occidentaux plus de moyens de défense antiaérienne, et s'est fixée pour objectif en 2024 de reprendre le contrôle des airs dans cette guerre.

Elle a aussi multiplié cet hiver ses propres attaques de missiles et de drones en territoire russe, visant en particulier la ville de Belgorod.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique