Samedi, 13 avril 2024
International > Monde >

L'Organisation internationale pour les migrations demande près de 8 milliards de dollars

AFP, Lundi, 22 janvier 2024

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a lancé pour la première fois lundi un appel à financement, de 7,9 milliards de dollars, pour faire face aux défis toujours plus importants des déplacements de population.

migrants
Photo d'archives : Une embarcation transportant des migrants. Photo: AFP

Les migrations irrégulières et forcées ont atteint des niveaux sans précédent et les défis auxquels nous sommes confrontés sont de plus en plus complexes", a souligné la cheffe de l'OIM, Amy Pope, pour justifier cette demande de fonds pour 2024 dans un contexte financier difficile pour toutes les organisations humanitaires, confrontées à la multiplicité de graves crises humanitaires.

"Il est incontestable que la migration, lorsqu'elle est bien gérée, contribue grandement à la prospérité et au progrès mondiaux", affirme Mme Pope, quand elle est souvent vue comme une menace dans de nombreux pays et se trouve au coeur des affrontements politiques à la veille d'importantes échéances électorales, en Europe et aux Etats-Unis par exemple.

"Nous sommes à un moment critique et nous avons conçu cet appel pour contribuer à tenir cette promesse. Nous pouvons et devons faire mieux", insiste Mme Pope, première femme à diriger l'organisation, depuis octobre 2023.

Un financement intégral permettrait à l'OIM de s'occuper de près de 140 millions de personnes, y compris les personnes déplacées à l'intérieur de leur pays et les communautés locales qui les accueillent, souligne un communiqué de l'OIM.

Développement 

"Surtout, cela permettrait également d'étendre le travail de développement de l'OIM, ce qui contribuerait à prévenir de nouveaux déplacements", ajoute le document. C'est un des axes stratégiques d'intervention de la directrice générale, qui veut aussi mobiliser le secteur privé, qui dans les pays occidentaux n'arrive souvent pas à trouver la main-d'oeuvre et mise sur les immigrés.

L'appel de l'OIM comporte plusieurs volets dont 3,4 milliards de dollars "pour sauver des vies et protéger les personnes en déplacement".

L'Organisation estime à 2,7 milliards USD les besoins pour "travailler sur des solutions au déplacement, y compris la réduction des risques et des impacts du changement climatique" et 1,6 milliard USD pour faciliter les voies régulières de migration.

Enfin, l'institution souhaite consacrer 163 millions de dollars pour les travaux visant à transformer l'OIM "afin de fournir des services de manière meilleure et plus efficace."

L'OIM promet de se concentrer sur les initiatives et programmes axés sur le renforcement de l'adaptation au climat, la protection des droits de l'homme, les besoins du marché du travail et soutiennent les gouvernements dans leur gestion des migrations.

60.000 morts et disparus

Le projet sur les migrants disparus de l'OIM montre qu'au moins 60.000 personnes sont mortes ou disparues ces neuf dernières années au cours de leur périple. Pour l'OIM, "une assistance fragmentée et sous-financée" a un coût plus élevé pas seulement en termes d'argent, mais aussi de danger pour les migrants qui se retrouvent à la merci de trafiquants et autres passeurs.

"Investir dans un financement de qualité, cohérent et flexible rationalisera et optimisera la réponse de l'OIM aux crises de déplacement", plaide l'OIM.

A l'instar de nombreuses autres ONG et agences onusiennes, l'OIM plaide pour des ressources qui permettent de s'attaquer aux problèmes sur la durée plutôt que dans l'urgence, qui coûte plus cher.

"La migration est une pierre angulaire du développement et de la prospérité mondiale", insiste l'organisation, qui estime que les 281 millions de migrants internationaux génèrent 9,4% du PIB mondial.

"Une migration bien gérée a le potentiel de faire progresser les résultats en matière de développement, de contribuer à l'adaptation au changement climatique et de promouvoir un avenir plus sûr, plus pacifique, durable, prospère et équitable", insiste l'OIM.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique