Dimanche, 19 mai 2024
International > Monde >

Ingérence dans les élections britanniques: le gouvernement prend les menaces "très au sérieux"

AFP, Dimanche, 21 janvier 2024

Le gouvernement britannique prend "très au sérieux" les menaces de déstabilisation provenant d'Etats étrangers avant les élections législatives, a assuré dimanche le ministre de la Défense Grant Shapps, après l'alerte lancée par un responsable de la lutte anti-terroriste.

S
Matt Jukes, commissaire adjoint de la Police de Londres. Photo: capture d'écran

Le gouvernement britannique prend "très au sérieux" les menaces de déstabilisation provenant d'Etats étrangers avant les élections législatives, a assuré dimanche le ministre de la Défense Grant Shapps, après l'alerte lancée par un responsable de la lutte anti-terroriste.

"Vous avez plusieurs acteurs différents (...), l'Iran évidemment, la Russie, la Corée du Nord, qui pourraient décider d'interférer dans nos processus (électoraux). Evidemment c'est quelque chose que nous prenons très au sérieux", a déclaré le ministre sur Sky News.

Le responsable de la lutte anti-terroriste et commissaire adjoint de la police de Londres, Matt Jukes, a alerté ces derniers jours dans les médias sur la menace d'ingérence d'Etats étrangers alors que les élections législatives doivent avoir lieu cette année au Royaume-Uni.

"Il y a une quantité gigantesque de désinformation en ligne. Le volume de cette activité est plus important qu'il ne l'a jamais été dans aucune autre année électorale", a affirmé Matt Jukes, citant l'Iran, la Russie et la Chine comme une "triple menace" pour le Royaume-Uni.

Pour le responsable, le niveau de menace est "le plus aigu depuis la Guerre froide" en matière d'espionnage et d'ingérence étrangère.

Matt Jukes "a eu absolument raison de sonner l'alarme", a estimé dimanche Grant Shapps, affirmant que "nous devons bien sûr veiller à maintenir un système très sûr pour notre démocratie".

Le responsable policier a aussi prévenu que depuis le début de la guerre à Gaza entre Israël et le Hamas, la police avait enregistré une très nette hausse de la menace terroriste dans le pays, avec une augmentation importante des signes de radicalisation sur internet.

La police a ainsi enregistré sept fois plus de signalements de cette activité en ligne entre octobre et décembre que lors de la même période de l'année précédente, dont une bonne partie provenait de personnes mineures.

"Toute cette activité en ligne fait partie intégrante d'un climat dangereux", a estimé Matt Jukes, qui "a le potentiel de pousser des gens vers le terrorisme".

"Il est difficile de se rappeler d'un monde aussi instable, dangereux et incertain", a-t-il insisté, ajoutant que "la rapidité et l'ampleur de l'impact des événements mondiaux (au Royaume-Uni) sont extraordinaires".

Le risque de la menace terroriste est estimé comme "substantiel" par les autorités britanniques, au troisième niveau sur une échelle de cinq.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique